Raptors

Preview Raptors – Pelicans : c’est quoi ce nouveau bout de rideau rouge accroché au plafond de la Scotiabank Arena ?

Raptors

Personne n’est prêt pour la galette que Marc Gasol va poser sur le parquet au moment de lever la tête pour chercher la bannière du regard.

Source image : YouTube

Soirée de gala à Toronto ! Quatre mois et demi après leur sacre, les Raptors vont retrouver le peuple canadien qui les a porté pendant l’intégralité de la saison. Une grande cérémonie est prévue en amont de ce match d’ouverture contre les Pelicans à partir de deux heures du matin. Dommage que Kawhi Leonard et Danny Green ne soient pas là, eux qui joueront sur le même parquet mais pas dans la même équipe un peu plus tard dans la soirée.

Tout le monde avait entouré cette date dans son calendrier depuis le mois de juin et l’intégralité de la communauté NBA dans le monde a pris les précautions nécessaires pour être devant un écran au moment de voir Kyle Lowry et ses potes enfiler leur bague de champion. Une première dans l’histoire de la franchise qui souffle ses 25 bougies et surtout une première pour une équipe qui n’est pas basée chez l’Oncle Sam. Niveau symbolique, c’est plutôt pas mal même si Justin Trudeau risque d’être trop occupé pour se déplacer jusqu’à la ville de Drake suite à sa réélection à la tête du pays la nuit dernière. Le rappeur, parlons-en. Après avoir défilé avec les joueurs dans les rues de The 6 lors de la parade pour le titre, on ne serait pas surpris qu’il nous prépare une petite surprise cette nuit, lui qui mérite presque une bague aussi avec une activité plus intense que Jodie Meeks ou Jeremy Lin sur le banc tout au long des Playoffs. Le Canada sera sur le toit du monde cette nuit mais pour que la soirée soit parfaite il faudra évidemment entamer la saison 2019-20 avec une victoire à la maison face à New Orleans. Sur le papier, ce devrait être une rencontre plutôt ouverte surtout en l’absence du first pick Zion Williamson qui vient de passer sur le billard mais les champions en titre n’ont plus tout à fait le même visage que lors des Finales contre les Warriors et l’année pourrait être plus longue pour Nick Nurse et ses protégés.

A moins que vous fassiez un rejet de l’intersaison et ses rumeurs incessantes, vous êtes au courant que le funny guy a délocalisé ses talents de comédien à Los Angeles pour faire rire les fans des Clippers. Les Dinos ont perdu un autre titulaire en la personne de Danny Green qui tentera justement de freiner The Klaw dans le premier derby angelino de la saison un peu plus tard dans la nuit. Du coup, c’est avec un cinq majeur composé de Kyle Lowry, Fred VanVleet, OG Anunoby, Pascal Siakam et Marc Gasol (s’il n’est plus bourré) que devraient se présenter les bagués avec potentiellement une ou deux surprises concernant Norman Powell et Serge Ibaka. Les forfaits de Patrick McCaw et RHJ ne modifient pas les plans du sélectionneur canadien mais il va quand même falloir compter sur un gros Spicy P pour s’assurer que les spectateurs quittent l’enceinte avec le sourire après le match. Récemment prolongé au max, le Camerounais est le nouveau commandant de bord et il va pouvoir marquer des points pour le All-Star Game dès ce soir alors que la jeunesse de NOLA ne viendra pas juste pour applaudir lorsque la bannière sera dévoilée au plafond de la Scotiabank Arena. En l’absence de Mount Zion pour six à huit semaines, ce sont Jrue Holiday, Lonzo Ball et Brandon Ingram qui vont tenter de montrer l’exemple à leurs plus jeunes coéquipiers. Les deux derniers vont essayer de bien entamer leur chapitre à New Orleans suite au trade survenu au début de l’été. Ils se sont déjà donné rendez-vous au Real Sports de York Street pour aller encourager les Clippers contre leurs anciens collègues mais il ne faudra pas oublier de jouer leur propre saison avec les Pels et une victoire surprise chez le champion en titre le soir de la rentrée pourrait être un bon moyen de lancer cette dernière.

Une nouvelle saison commence à Toronto sans l’historique DeMar DeRozan, ni le légendaire Kawhi Leonard. Il faudra peut-être quelques années à Pascal Siakam pour faire aussi bien que ses prédécesseurs en tant que franchise player mais l’histoire retiendra que c’est le 22 octobre 2019 que le MIP en titre a pris la tête de cette équipe juste après avoir dévoilé la première bannière de champion des Raptors. Il ne reste plus qu’à savoir si cette soirée sera ponctuée d’une win.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top