Bucks

Giannis Antetokounmpo veut capitaliser sur le sans-faute des Bucks en pré-saison : à Milwaukee on mise sur la continuité

Giannis Antetokounmpo

Le Grec et ses Bucks annoncent la couleur pour la saison : ce ne sera pas marron comme en fin de mai dernier…

Source image : YouTube

De retour d’un Mondial en demi-teinte avec la Grèce, Giannis Antetokounmpo a regagné le Wisconsin plus déter que jamais. En recherche de continuité, les Bucks ont montré lors de la pré-saison qu’il faudra compter sur eux dès le premier entre-deux de la régulière en terminant leur préparation avec un sans-faute. Maintenant, rendez-vous le 24 octobre à 2 heures du matin au Fiserv Forum pour affronter les Rockets.

Invaincus en pré-saison, le Greek Freak et ses coéquipiers ont engrangé de la confiance après cette finale de Conférence perdue face aux Raptors au mois de mai. Giannis avait eu du mal dans les derniers matchs de la série et il aura à cœur de se racheter pour justifier son rang de MVP sortant. Il a commencé sa quête vers les sommets dès la préparation, en compilant des stats déjà bien complètes, avec plus de 27 points par match accompagnés de 12,5 rebonds et 5,9 passes à 61% au tir. Une bonne mise en route avant le début des choses sérieuses dans cinq petits jours. Mais conscients qu’il faudra plus qu’un alignement de statistiques hallucinantes pour assouvir leurs envies de gloire, les Bucks de Mike Budenholzer sont déjà à la recherche d’une alchimie parfaite pour débuter la saison de la meilleure des façons. Et pour cause, malgré cinq victoires, dont la dernière en écrasant des Wolves peu inspirés (118-96), le stakhanoviste Bud souligne les errements défensifs de son équipe mais se montre confiant pour la suite, dans des propos rapportés par Eric Woodyard d’ESPN.

« Nous n’avons pas été aussi bons que nous l’aurions voulu sur le plan défensif durant la pré-saison, mais mes joueurs ont montré beaucoup d’application de ce côté du terrain. Nous sommes encore en train d’apprendre, nous essayons de nous améliorer offensivement et de construire des rotations cohérentes grâce une très bonne profondeur de banc. »

Contrairement à beaucoup d’équipes, les dirigeants de la franchise n’ont pas été les acteurs majeurs de cette folle Free Agency 2019. Les seules pertes de Malcolm Brogdon et Nikola Mirotic et les arrivées du frère de Brook et autres roles players nous font donc penser que l’équipe est à la recherche de continuité et croit en sa bonne étoile pour aller décrocher le titre. Khris Middleton a donc été prolongé au max et c’est avec un groupe quasiment inchangé que l’équipe qui a terminé la régulière avec le meilleur bilan de la Ligue va repartir cette année. Un joli avantage qui rend Giannis extrêmement ambitieux pour cette équipe.

« C’est flippant à quel point on peut devenir bons. […] Nous avons déjà commencé à construire des habitudes dans ce groupe durant la pré-saison. Défensivement, nous sommes généreux et nous sommes soudés pour nous couvrir entre nous. Mais ce 5-0 ne veut rien dire, ça ne compte pas. Plus on va avancer et plus ce sera dur mais espérons que l’alchimie que nous avons construite durant ces cinq matchs pourra nous servir et se renforcer durant la saison régulière. […] Au fur et à mesure que la saison régulière avance, je deviens meilleur. Je sais comment les autres défendent sur moi, je sais comment mes coéquipiers veulent la balle et tout devient plus facile. Evidemment, c’est fatigant mentalement et physiquement mais c’est comme ça qu’on s’améliore. C’est une bonne sensation. »

Les Bucks feront figure de favoris aux cotés des Sixers dans la Conférence Est cette saison. Les autres équipes devront aborder leurs oppositions contre Milwaukee avec la boule au ventre face à un groupe qui se connaît déjà presque par coeur. L’objectif à court terme de ces Daims sera de ne pas perdre cette bonne alchimie et de la renforcer pour faire respecter la hiérarchie sur la côte Atlantique, puis de ne pas répéter les mêmes erreurs qu’en mai dernier lorsque les Playoffs arriveront.

Les Bucks de Giannis sont en mission, et l’application mise au quotidien doit se traduire par des résultats dignes d’un champion NBA. La Conférence Est peut trembler, et ce n’est pas Zeus dans son nuage là-haut invoquant son courroux qui en pourrait être le responsable, mais bien Giannis qui, avec ses acolytes, seront prêts à écraser n’importe quel parasite venant perturber leur avènement. La route est longue… très longue, mais la route semble belle et verdoyante pour ces daims.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top