Celtics

Jaylen Brown a refusé une offre de 80 millions des Celtics : justifié ou culotté, mais Jean-Lin Marron sait ce qu’il veut et ce qu’il vaut

Jaylen Brown

Nouvelle coupe de cheveux, nouveau rôle et nouveau contrat à venir ?

Source Image : YouTube

Le management des Celtics, après avoir absorbé le contrat de 141 millions de dollars de Kemba, a donc proposé un contrat de 4 ans assorti de 80 millions de dollars à Jaylen Brown. Ce dernier a… décliné l’offre, prétextant pouvoir devenir meilleur et par conséquent mériter plus de considérations de la part des dirigeants de Boston.

Après Buddy Hield, c’est donc au tour de Jaylen Brown de refuser un offre de prolongation, la saison des râteaux est décidément ouverte. Car l’arrière a donc refusé une prolongation de 80 millions de dollars sur 4 ans. Ce refus est-il justifié ? D’un point de vue statistique, on aurait tendance à croire que non. En effet, l’année moribonde des Celtics résulte aussi de la saison moyenne de l’ancien ours doré de Californie : 13 points, 3,4 rebonds, 1,4 passe à 46,5 % au tir, toutes ses statistiques sont en baisse en comparaison avec son année de sophomore. Mais il n’est cependant pas – trop – à blâmer : le jeu développé et les rotations mises en place par Brad Stevens n’étaient par forcement propices au bon développement de Brown : titulaire à 25 reprises sur 74 matchs joués, trouver un semblant de stabilité n’a ainsi pas du être facile pour lui. Il a pu néanmoins respirer cet été au Mondial et même si son apport n’a pas été très important au sein de Team USA, travailler au quotidien avec Pop, Steve Kerr et compagnie lui a visiblement permis de refaire le plein de confiance, d’où ce refus de prolongation, à en croire les propos tenus à Mark Stein du New York Times :

« Pour être honnête, les critiques émises envers moi ne m’atteignent pas, je suis conscient du talent que j’ai, j’ai confiance en moi et mes capacités »

Chris Haynes, insider NBA pour Yahoo Sports, rapporte également que Jaylen croit en sa capacité à devenir une star et que les Celtics auront une décision complexe à prendre dès la fin de la saison 2020 : donner le max à Jayson Tatum, et par conséquent montrer à Jaylen Brown qu’il n’est pas forcement l’option numéro un pour le futur de Celtics.

Ce dernier pourrait donc voir son avenir s’écrire loin du TD Garden, au grand dam des fans des Celtics, qui ne pourront peut être plus admirer la vélocité du virevoltant arrière/ailier. En effet, souvent dans l’ombre de Tatum, Kyrie et autres Gordon Hayward ou Al Horford par moment, et dans un futur proche Kemba, l’avenir sous la tunique verte ne semble pas radieux pour lui et d’autres équipes à la recherche d’un poste 2/3 pourraient tenter l’aventure afin de pouvoir exploiter au maximum son potentiel. Il a le talent, le physique et la force de caractère pour pouvoir rebondir ailleurs, pourquoi pas dans le rôle du lieutenant d’un All-Star, pour apprendre à ses côtés afin d’en devenir un lui aussi.

La saison à venir va être déterminante pour Jaylen Brown, qui, s’il veut obtenir les demandes contractuelles auxquelles il prétend avoir droit, devra montrer à la Ligue entière qu’il peut sortir du lot à Boston, où la concurrence sur les postes extérieures est rude. Les statistiques individuelles devront augmenter, tout comme les résultats collectifs, et qui sait… peut-être pourra-t-il rentrer dans la discussion pour le MIP et obtenir ses biffetons…

Source texte : New York Times – Yahoo Sports

Les visiteurs ont tapé :

2 Commentaires

2 Comments

  1. SalaryCap

    17 octobre 2019 à 19 h 57 min at 19 h 57 min

    D’aucuns diraient qu’il a pris le melon façon Rozier. Peut-être qu’il veut juste voir ailleurs… après je pense qu’effectivement il peut taper un salaire légèrement plus élevé ailleurs.

  2. el barbudo

    17 octobre 2019 à 23 h 40 min at 23 h 40 min

    Lui et Buddy Hield vont nous faire une Nerlens Noel et pourront s’en mordre les doigts dans un an.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top