Raptors

Kyle Lowry est tombé d’accord sur une extension d’un an et 31 millions de dollars avec les Raptors : elle paye plutôt pas mal la bagouze

Kyle Lowry

Après tant d’années, il a enfin gagné son titre. Mais est-ce qu’il vaut autant d’argent ?

Source image : YouTube

Au Canada depuis la saison 2012-13, Kyle Lowry a décidé de prolonger l’aventure à Toronto. Dans la journée de lundi, il a accepté l’offre de son équipe pour une extension d’un an et un sacré paquet de pognon. De quoi garder intact le cordon ombilical qui s’est créé entre lui et The North.

Les fans de Toronto peuvent souffler un bon coup. Comme l’a annoncé Adrian Wojnarowski sur son compte Twitter, Kyle Lowry ne sera pas agent libre à l’été 2020 puisqu’il vient d’accepter la prolongation de 31 millions de dollars sur un an chez les Raptors. Après 13 saisons passées au sein de la Grande Ligue, le meneur compte bien montrer qu’il tient encore sur ses cannes et qu’il vaut encore tout l’argent qu’on lui file. Mais on peut dire qu’il profite bien du titre remporté en juin dernier, car il a forcément remonté sa valeur marchande. Certains diront tout de même que malgré cette bague, Lowry ne vaut sûrement pas 31 millions l’année. Et ça peut se comprendre. L’année dernière, on a vu son scoring pas mal baisser (14,2 points de moyenne), même si son total de caviars a quant à lui bien augmenté (8,7 passes décisives de moyenne). Mais en même temps, ça n’engage pas vraiment les Raptors sur le long terme puisqu’il s’agit d’une extension d’un an seulement.

Avec cette signature, la belle histoire entre Kyle Lowry et Toronto va donc se prolonger encore un peu après les moments magiques vécus il y a quelques mois. Aujourd’hui, tout le monde le kiffe chez les Raptors, du parquet jusqu’au fond des tribunes. Et ce nouveau contrat montre encore une fois à quel point le meneur de 33 ans est attaché à la ville canadienne. Une loyauté sans faille qui a mené Lowry jusqu’au titre suprême après des Playoffs dantesques de la part des Dinos, qui resteront forcément dans l’histoire de Toronto. Mais désormais, les grosses paluches de Kawhi Leonard sont parties et Lowry va devoir réapprendre à gagner sans elles mais également sans son meilleur pote, DeMar DeRozan. C’est donc l’heure de montrer qu’il peut toujours aider son équipe à être compétitive, avec des gars comme Pascal Siakam et Marc Gasol à ses côtés. En tout cas, ses nombreuses années de service n’ont pas l’air d’avoir épuisé le moral du meneur, comme l’a décrit son agent Mark Bartelstein, pour Radio-Canada.

« Il est tellement excité à l’idée d’être un Raptor, ça veut tout dire pour lui. Il a un héritage incroyable avec l’équipe, la ville de Toronto et le pays tout entier. Masai (Ujiri, président des opérations basket de l’équipe) et moi-même avons été en contact tout au long de l’été pour en venir à une entente. Il y a beaucoup de facteurs qui sont entrés en jeu pour déterminer la durée du contrat. »

Avec 33 millions de dollars cette saison et donc 31 millions la saison suivante, Kyle Lowry va encore bien remplir son compte en banque lors des deux prochaines années. Tant mieux pour lui, car niveau bagouze ça devrait s’arrêter là. 

Source texte : ESPN, Radio Canada

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top