News NBA

La NBA apporte des précisions sur les nouvelles règles du tampering : Tonton Adam fait marche arrière sur certains sujets

On s’attendait à la tolérance 0, ça sera peut-être un peu plus cool.

Source image : Youtube

La dernière Free Agency a été l’occasion de voir à quel point tout le monde se foutait complètement des règles sur le tampering. Du coup, Adam Silver et ses sbires s’étaient réunis cet été pour mettre au point des sanctions plus lourdes contre ceux qui contournaient le code de bonne conduite. Mais la NBA vient d’envoyer un mémo aux franchises, et on ne comprend plus vraiment dans quel sens elle veut aller.

Adam Silver a été clair cet été : l’ennemi, c’est le tampering. Lassé de voir les joueurs et les franchises discuter voir passer des accords avant même le début de la Free Agency, le boss de l’Association a passé la vitesse supérieure concernant la lutte contre le tampering. Ainsi, la NBA avait annoncé des nouvelles sanctions beaucoup plus lourdes contre les petits malins qui tentaient (souvent avec réussite) de contourner les règles. Nouvelles amendes records, suspensions, privations de choix de draft… de quoi faire flipper tout le monde si c’était vraiment mis en place. En tout cas, on avait l’impression que ça allait devenir tolérance 0 à ce niveau-là, et que plus grand monde n’allait s’amuser à jouer avec le feu. Mais la Ligue vient d’envoyer un mémo à chaque franchise pour éclaircir un peu les lignes directrices de ces nouvelles règles. C’est Shams Charania de The Athletic qui rapporte le contenu de ce mémo, et on comprend plus vraiment dans quelle direction part la NBA :

En clair, voilà les deux points principaux du message : un joueur incitant un autre à demander un transfert sera sanctionné de tampering (coucou LeBron), mais un commentaire isolé d’un représentant d’une équipe sur un joueur ne sera plus sanctionné. Et c’est sur ce deuxième point qu’on a un peu de mal à suivre la Ligue. Car rappelons que les Bucks viennent de prendre une amende de 50 000 dollars après avoir affirmé qu’ils offriraient le max à… Giannis Antetokounmpo. Pourtant, si on en croit ce que rapporte Shams, ça n’aurait pas dû être puni. Et concernant les moyens pour enquêter sur le tampering, on a l’air là encore un peu loin de ce que la NBA annonçait il y a peu. Alors qu’on pensait que les discussions entre agents et franchises seraient enregistrées et donc potentiellement contrôlées par l’Association, on apprend désormais que les appareils numériques ne seront pas confisqués en cas d’enquête. Par contre, une ligne téléphonique sera mise en place pour que des acteurs de la Ligue dénoncent anonymement certaines personnes qu’ils suspectent de contourner les règles. On ne va pas se mentir, on n’est pas sûr que ça soit aussi efficace que la solution initialement pensée. Là où la NBA semblait n’offrir plus aucun cadeau concernant le tampering et infligeait une amende ultra-sévère contre Milwaukee, on a l’impression qu’elle fait un peu marche arrière avec ce mémo. Difficile à suivre tout ça.

Difficile parfois de comprendre la NBA. Là où on s’attendait à une tolérance 0 vis-à-vis du tampering cette saison, la Ligue a l’air de calmer le jeu. On comprend pas toujours ce qu’il se passe dans la tête d’Adam Silver.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top