Nets

Kyrie Irving s’est fracturé le visage à l’entraînement : c’est parti pour deux semaines à ressembler à Uncle Drew, mais sans maquillage

Celtics Kyrie Irving

La position du crapaud t’as vu.

Source image : NBA league pass

Kyrie Irving a donc profité d’un match de pré-camp d’entrainement pour s’offrir une petite virée… à l’hôpital. Lors d’un match avec ses nouveaux potos qui s’est déroulé mardi, le nouveau meneur des Nets s’est fracturé le côté gauche du visage, ou comment dire « bienvenue » à Brooklyn.

Et de une, alors qu’on n’a pas encore vu un seul match NBA. Lors d’un pick-up game, le nouveau numéro 11 des Nets aurait apparemment pris un méchant coup de coude et serait allé visiter pour la première fois l’hôpital de New York. Énorme coup de panique pour les fans qui ont évidemment eu peur de voir la superstar rejoindre son pote Kev à l’infirmerie des Nets. Mais heureusement pour Sean Marks et Kenny Atkinson, cela ne devrait pas être si méchant. Selon un communiqué du GM, la blessure évoluerait au jour le jour et on pourrait même voir revenir Uncle Drew avant le début de la saison, que les Nets ouvriront le 23 octobre à domicile face aux Wolves. Kenny Atkinson, de son côté, a déclaré qu’Irving était « ok » et qu’il ne manquerait donc pas la rentrée. Et là, on a senti un gros ouf chez ceux qui viennent à peine de commander le nouveau maillot noir et blanc du All-Star.

Pas de stress, Kyrie devrait bel et bien mener la barque de Brooklyn pendant toute la saison, même s’il est fort probable qu’on le voit porter son fameux masque, avec lequel il est si clutch quand il l’a sur la tronche. Et fort heureusement d’ailleurs. Parce que si les Nets avaient perdu Kyrie Irving et Kevin Durant avant même d’avoir posé le pied sur le parquet du Barclays Center, l’équipe aurait eu une tout autre allure et le super Big Three avec DeAndre Jordan… serait un peu plus cabossé que sur le papier, avec tout le respect qu’on a pour Spencer Dinwiddie et Joe Harris. Parce que sans des superstars de ce rang, et après le départ de D’Angelo Russell, il n’y a plus beaucoup de garçons capables de mener l’équipe dans les moments où l’on serre les fesses. Peut-être Caris LeVert, fantastique la saison passé malgré sa blessure, ou encore Spencer Dinwiddie justement, que les tabloïds accusent d’avoir fomenté le coup de coude dans la gueule de Kyrie afin de récupérer le poste de meneur titulaire (non). Alors qu’avec un bonhomme comme The Ankletaker, Kenny Atkinson dispose d’un mec clutchissime capable de planter des tirs venus d’ailleurs à des moments cruciaux (coucou Steph Curry) et ça, ça change pas mal la donne.

Les Nets auront clairement besoin – et encore plus sans KD – que Kyrie Irving soit au top physiquement pendant toute la régulière. Il va falloir garder les genoux, les chevilles et les joues au chaud, ce qui s’annonce tendu vu le jeu de feu-follet du meneur. Les Nets n’ont donc pas le choix et s’ils veulent gagner, il va falloir éviter les grosses patates à l’entrainement.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top