Cavaliers

Timothé Luwawu-Cabarrot testé par les Cavaliers : six candidats pour deux spots, y’en aura pas pour tout le monde

Timothé Luwawu-Cabarrot bleus

Ça passe par là, Tim !

Source image : Youtube/FFBB

Non conservé par les Bulls au terme de la saison dernière, Timothé Luwawu-Cabarrot était activement à la recherche d’une opportunité pour poursuivre son petit bout de chemin en NBA cette saison. Rien n’est encore fait mais c’est peut-être du côté de Cleveland que l’on retrouvera le Frenchie, qui effectuera le training camp avec les Cavaliers dans quelques jours.

Toujours en attente d’une bonne nouvelle de la part de son agent, TLC devait commencer à désespérer. L’aventure internationale avec l’Équipe de France aurait pu lui permettre de penser à autre chose, mais même là il avait été gentiment remercié par Vincent Collet à quinze jours du début de la Coupe du Monde. Alors le Cannais s’était remis au travail en attendant la bonne opportunité qui lui permettrait de rester dans la Grande Ligue. Finalement, ce sont les Cavaliers qui ont manifesté de l’intérêt pour les qualités du 24ème choix de la Draft 2016 selon Chris Fedor de Cleveland.com en lui offrant un contrat non-garanti d’un an pour pouvoir le tester et le mettre en concurrence lors du training camp qui débutera officiellement le 1er octobre. Avec 13 joueurs assurés de faire partie du roster final, il reste donc deux spots à prendre dans l’équipe de John Beilein même si Koby Altman devrait se réserver un joker jusqu’au tout début de la saison. Ainsi, tous les moyens seront bons pour se démarquer de Marques Bolden, Sindarius Thornwell, Jarell Martin, J.P. Macura et Daniel Hamilton. Bien sûr, on ne parle pas d’injecter discrètement des microbes dans le café du voisin chaque matin mais il va falloir arriver avec une vraie mentalité de conquérant pour s’imposer face à des joueurs qui n’ont pas forcément le même poste que lui.

Le choix final devrait revenir au nouvel entraîneur arrivé cet été en provenance de l’Université de Michigan et Timothé Luwawu-Cabarrot a un vrai coup à jouer. A 24 ans, il n’a jamais été considéré comme une option fiable dans les trois franchises où il est passé et n’a pas encore pu montrer toute l’étendue de son talent. D’abord sélectionné par les Sixers, il a ensuite été envoyé à OKC puis à Chicago où il a terminé la saison dernière avec des moyennes de 6,8 points et 2,7 rebonds en 18,8 minutes de jeu. Tim part également avec l’avantage d’être un swingman pouvant potentiellement aider à la fois au poste d’arrière et aussi d’ailier où les Cavaliers ne sont pas très bien staffés derrière Cedi Osman et Dylan Windler. Même si son pourcentage au tir n’est pas son plus gros point fort (32% du parking en carrière), il a encore une belle marge de progression de ce côté-là et ses qualités athlétiques lui permettent de défendre sur plusieurs profils de joueurs. Enfin, à l’instar de son compatriote Jaylen Hoard à Portland, il pourrait aussi trouver un compromis avec la franchise de l’Ohio pour signer le deuxième two-way contract encore vaquant en vue de la saison à venir. De cette manière, il continuerait de se développer en G League tout en ayant l’opportunité de rejoindre l’équipe fanion durant 45 jours.

Avant de commencer à faire des concessions, TLC va jouer sa carte à fond avec l’espoir d’intégrer un roster jeune et peu ambitieux pour pouvoir continuer à progresser tout en bénéficiant d’un temps de jeu correct en NBA. Si ce n’est pas le cas, le two-way contract pourrait être un bon moyen de rester disponible et sur place en attendant patiemment sa chance.

Source texte : Cleveland.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top