Mavericks

La reprise c’est dans trente jours… mais gardons les pieds sur terre : Yudai Baba a signé avec les Mavs et ça, c’est de la vraie info

Yudai Baba

De l’info comme on l’aime.

Source image : YouTube

Les 30 previews en 30 jours, la Coupe du Monde qui se termine, bla, bla, bla. Ici on traite aussi la vraie actu, celle qui sent la cave ou le grenier. Dernière grosse news en date que l’on avait pas encore eu le temps de vous partager ? La signature de Yudai Baba à Dallas, rien que ça.

Prince Ali, non c’n’est pas lui, c’est Yudai Baba. Quel physique, c’est magnétique, il est charmant. Il y a du monde au balcon, et nous du voile au menton, et tout le monde s’évanouit pour Prince Ali.

Passée cette introduction so Disney, passons donc à la breaking du jour : Yudai Baba a été signé par les Mavs et il tentera bientôt de se frayer une place dans le roster de Rick Carlisle. Première info non-négligeable ? Ça s’annonce compliqué, tout simplement car le groupe élargi est désormais constitué de vingt joueurs, dont quinze contrats… garantis et un two-way contract déjà signé en la personne d’Antonius Cleveland, autre locataire de la bande des drôles de blases. L’obligation donc pour le Maître Yudai de faire ses preuves au plus vite pour 1) faire sauter l’un des quinze mecs en place (très peu probable) ou 2) gratter le dernier two-way disponible à Dallas. Mais c’est peut-être bien l’heure de vous présenter un peu le bonhomme non ?

Yudai Baba n’est donc ni un bûcheron issu des Mille et Une Nuits, ni un voleur des marchés qui finira dans les bras d’une belle Esmeralda… ni le présentateur du show le plus addicto-secto-inutile de France. Yudai Baba est un joueur de basket, première nouvelle, mais connu essentiellement au Japon puisqu’il était ces deux dernières saisons l’un des leaders de sa franchise de… Tokyo. Pour les vrais de vrais, vous l’aurez peut-être aperçu en juillet à Vegas sous les couleurs des Mavs justement, puisqu’il a pu montrer deux ou trois de ses skills lors de la dernière Summer League (4 points et 2,3 rebonds et 12 minutes). Pour les autres (faut également être un vrai on vous l’accorde), c’est en Chine qu’on a pu le découvrir dernièrement puisqu’il était du voyage avec sa sélection lors de la Coupe du Monde. 9,2 points, 2,6 rebonds, 3 passes et 1,4 interception en 25 minutes, cinq défaites en cinq matchs mais la preuve que le Baba peut exister au « plus haut » niveau. Peut-être bien ça d’ailleurs qui a poussé les dirigeants des Mavs a lui laisser sa chance lors du training camp, en espérant juste qu’il ne vocifère pas des grands « darka » ou « rassrah » en plein entraînement. Arrière d’1m98 pour 90 kilos, plutôt all-around mais scoreur suffisant, Yudai part de loin mais la magie de la NBA opérera peut-être pour lui… et pour nous, car la simple présence d’une potentielle match-up entre Bol Bol et Baba nous met l’eau à la bouche. Et si Yudai se fait postériser ? On pourra dire qu’il l’a dans le baba. Et s’il signe à Rome ? Bref.

Sur ces bonnes paroles on vous laisse apprécier ci-dessus les babas skills 2019, et on refait le point très vite sur la situation du jeune arrière, si on retrouve sa trace dans un mois, bien sûr.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top