Rockets

Officiel : Eric Gordon prolonge pour 54,5 millions sur 3 ans, un joli point d’exclamation pour l’été des Rockets

Eric Gordon

Le quatuor des Rockets est désormais verrouillé jusqu’en 2023, sur le papier ça peut faire quatre titres.

Source image : Bleacher Report

Ça avait plutôt mal commencé, mais les Rockets ont bien rectifié le tir tout au long de la Free Agency. En annonçant la prolongation d’Eric Gordon pour 54,5 millions de dollars sur trois ans, Houston ponctue ainsi un bel été de négociations.

Commençant par se débarrasser du contrat de Chris Paul tout en récupérant Russell Westbrook et enchaînant avec quelques arrivées intéressantes (coucou Tyson Chandler et Ben McLemore), les Rockets en étaient déjà au stade du peaufinage. C’est désormais chose faite depuis cette nuit. En effet, ciblé par les rumeurs au début de l’intersaison, le Sixième Homme de l’Année 2017 attendait de voir à quelle sauce il allait être mangé. Mais finalement, c’est tout l’inverse qui s’est produit avec une belle prolongation signée pour terminer l’été en beauté. Encore sous contrat pendant un an, cette extension de 54,5 millions de dollars sur trois ans prendra effet dans un an et l’arrière a même réussi à négocier une quatrième saison bonus à 20,9 patates qui s’activera s’il devient All-Star ou qu’il remporte un titre avec les Fusées d’ici là selon Adrian Wojnarowski d’ESPN. Cette année, le coéquipier du barbu tournait à 16,2 points de moyenne, légèrement en baisse par rapport à la saison précédente malgré plus de matchs débutés dans le cinq de départ. A 30 piges, il reste tout de même un élément très efficace dans le système de Mike D’Antoni qui lui demande de shooter et de défendre. En Playoffs, le numéro 10 a comme souvent réussi à élever son niveau de jeu pour passer à 17,8 points de moyenne à 40% de loin. Cette année, il devrait retrouver sa place préférée en sortie de banc derrière le duo de All-Stars et les filoches risquent de continuer à chauffer en fin de premier quart-temps.

Daryl Morey voulait à tout prix éviter de perdre le vainqueur du Three Point Contest 2017 contre peanuts l’été prochain et il a donc fallu sortir le chéquier. Un chéquier déjà bien rempli par les contrats des deux anciens MVP (environ 38 millions de dollars la saison pour les deux), en plus du salaire de Clint Capela. Le pivot suisse touchera plus de 14 millions dollars l’année prochaine, au même titre qu’Eric Gordon. Mais en n’hésitant pas à aligner les biftons, le GM a aussi verrouillé son noyau dur pour les quatre prochaines années. De quoi voir venir et continuer de viser le Graal maintenant que la lutte semble un peu plus ouverte en NBA. A l’inverse, le pitbull, P.J. Tucker doit se sentir bien seul, lui qui attend toujours une prolongation de contrat alors qu’il lui reste deux années sur son deal actuel. Il reste encore un peu de temps pour gérer ce dossier mais le message n’est en tout cas pas très positif pour le joueur car le banquier ne pourra pas éternellement sortir le chéquier. A part ce dernier dossier, la fin de la Free Agency devrait être un peu plus calme pour les fans des Rockets. Coach D’Antoni possède probablement son groupe définitif et il va maintenant devoir se pencher sur les ajustements à effectuer pour jouer le titre en fin d’année.

Les Rockets mettent un joli point d’exclamation à leur été avec cette prolongation qui leur permet d’aborder avec un peu plus de certitudes. Désormais, il va falloir intégrer au mieux Russell Westbrook à sa nouvelle équipe qui peut légitimement croire au titre. Enfin bon, pour ça il faudra que le barbu se réconcilie avec les Playoffs. 

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top