News NBA

Jose Calderon ne compte pas prendre sa retraite de sitôt : à bientôt 38 ans, Yayo fait toujours de la résistance

Jose Calderon

« Je pense mériter mon farewell tour, ma dernière salsa. »

Source image : YouTube

Les rumeurs circulaient pourtant sur une fin de carrière pour Jose Calderon, lui qui depuis quelques saisons ne cesse de vagabonder de franchises en franchises. Mais l’Espagnol vient de mettre un terme au lourd suspens qui entourait sa situation. La retraite ce n’est pas tout de suite pour JC1.

L’ancien meneur des Raptors n’est pas prêt de raccrocher les baskets, même si la NBA ne va peut-être pas lui laisser le choix, lui qui ne veut pas entendre parler d’un retour en Europe. Selon le quotidien espagnol El Periodico Extremadura, l’ancien Cavaliers projette même d’acheter une maison à New York pour que ses enfants puissent étudier aux États-Unis. Sa situation familiale va donc avoir son importance dans sa décision pour la suite de sa carrière, et voilà qu’il attend donc un coup de fil d’une franchise pour jouer un rôle de mentor pour les jeunes meneurs. Une situation que partage par exemple un autre meneur d’expérience, Jamal Crawford. Les temps sont durs pour  les anciens, et les franchises attendront probablement les derniers instants pour combler leur roster avec des vétérans. L’année dernière, le spanish meneur de 37 ans jouait pour les Pistons, un rôle de troisième meneur pour 2,3 points et 2,3 passes en 12,9 minutes, franchise pour laquelle il n’aura joué que 10 minutes en Playoffs pour une défaite au premier tour. Jeune retraité international, l’Espagnol a connu ses meilleures années à Toronto où il a joué huit saisons (10 points et 7,2 passes de moyenne). C’est en tout cas via son compte Twitter que Rosé a mis fin aux rumeurs sur sa soi-disant retraite.

« Par rapport à ce qui est sorti ce matin, je voulais juste clarifier une chose : personne ne m’a contacté. Je suis toujours un free agent à la recherche de la bonne opportunité pour ma famille et moi tout en travaillant et en pensant à la prochaine saison NBA. »

Le message est clair, Jose bosse dur avec son téléphone juste à côté. Pas le joueur le plus sexy, mais un professionnalisme à toute épreuve. Le meneur de 37 ans peut encore être une option utile pour n’importe quelle équipe en bout de bout de banc, un joueur expérimenté et travailleur, qui ne troublera pas le vestiaire et formera les plus jeunes. Les franchises savent à quoi s’attendre en le prenant dans leur effectif, l’objectif pour les équipes NBA étant aujourd’hui de peaufiner leur effectif déjà bien fourni avec Melo des joueurs d’expériences. Il faut donc pour les quelques agents libres restant prouver leur valeur. L’Espagnol va devoir batailler pour trouver un rôle de troisième meneur en NBA et dans le cas d’un téléphone qui resterait silencieux, le meneur prendra probablement sa retraite, lui qui ne voit pas sa carrière se finir autre part qu’aux États-Unis.

Les vétérans doivent se battre pour garder leur place dans la Ligue. Pour Jose ce n’est pas encore l’heure des tapas et le gars veut son farewell tour à la Kobe. Chez nous, on n’aime pas trop tout ce qui est né de l’autre côté des Pyrénées mais bon, tant que le Cald’ ne porte pas du rouge et jaune, on peut faire un effort.

Source texte : Sportando

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top