Pistons

Reggie Jackson a déjà songé à la retraite à cause des blessures : entre lui et Derrick Rose, les meneurs des Pistons reviennent de loin

Reggie Jackson

Come on Jax ! Maintenant que t’es au max, rendez-vous en demies de Conf’ l’année prochaine.

Source image : YouTube Pistons

Avant cette campagne 2018-19, Reggie Jackson n’avait jamais réussi à prendre part aux 82 matchs de régulière à cause des blessures. Chaque année, un petit grain de sable l’empêchait systématiquement de réaliser une saison pleine. Dans ces conditions, pas facile de revenir au meilleur niveau à chaque fois, surtout sur le plan mental. Il est donc arrivé que le point guard de Detroit songe à prendre sa retraite sans aller jusqu’au bout de son cheminement, heureusement. Au moins, il aura un sujet de conversation avec Derrick Rose dans le vestiaire. 

Les saisons 2016-17 et 2017-18 n’ont pas été simples pour le numéro 1 des Pistons. Une blessure au genou bien difficile à guérir et une entorse à la cheville, des pépins relous pour un mec qui joue tout en fluidité, un peu comme un Kyrie Irving version discount. Seulement 97 matchs joués sur ces deux saisons, c’est très peu surtout quand on est l’un des piliers de son équipe. C’est au micro du Detroit News que Jax s’est exprimé sur son parcours plutôt compliqué sur les parquets. Ayant carrément atteint la dépression à cause des blessures répétitives, il a décrit la difficulté à se remettre dedans surtout psychologiquement.

« Il y a quelques années en arrière, je pensais à prendre ma retraite à la fin de la saison. Je n’arrêtais pas de me blesser et j’ai été frappé par la dépression basket. A ce moment là je ne voulais plus penser au parquet. C’est à cause des blessures que l’idée de la retraite a traversé mon esprit. »

Selon le meneur de Motor City, c’est le retour d’Arnie Kander qui a tout changé dans sa tête. Ce dernier était le préparateur physique des Pistons jusqu’en 2015. Très fort dans le domaine de préservation des joueurs, il gérait très bien le rythme de Reggie à son arrivée dans le Michigan. Lors de son départ de la franchise, le nombre de blessures a augmenté, provoquant son retour à l’été 2018. Jackson a d’ailleurs décrit le moment où il a revu son préparateur physique préféré lors du rassemblement de l’équipe à Las Vegas il y a un an.

« Quand l’équipe s’est réunie, j’ai vu Arnie et j’étais comme un enfant dans un magasin de bonbons. J’étais tellement excité de le revoir. Il m’a enseigné quelques habitudes, comme tout ce que j’avais besoin de faire pour cette année-là et en revenant, mon corps était prêt. Les années après son départ, je n’avais personne pour m’aider à prendre soin de mon corps et les choses n’arrêtaient pas de s’effondrer. Quand on a récupéré Arnie, c’est là que j’ai eu un peu plus confiance en moi. »

La saison dernière, Jax a pu montrer à toute la fan base du Michigan qu’il était enfin revenu à son meilleur niveau. 82 matchs joués, une place décrochée en postseason et un bilan d’équipe de 44 victoires pour 38 défaites, un record de franchise depuis la saison 2008-09. Et même sur le terrain, on a bien vu que Reggie se sentait beaucoup mieux vis-à-vis de son jeu. Un plaisir de jouer qu’il a conservé pendant ses entraînements d’offseason.

« Honnêtement, le rythme que j’essaie de suivre est celui des deux ou trois derniers mois de la saison dernière. C’est là que le jeu est devenu facile et je n’ai rien forcé et j’ai pris ce qu’on m’avait donné. On était plus à l’aise en équipe. »

Aujourd’hui, le point guard se sent prêt à recommencer la saison, et il sait que son rôle va désormais changer. Avec l’arrivée de D-Rose sur les lignes extérieures de Detroit, Jackson va pouvoir plus jouer sans ballon et faire ce qu’il aime le plus sur un terrain de basket.

« Avec Derrick, j’aurai plus de chance de jouer avec ou sans le ballon. Je suis meilleur en catch-and-shoot. L’équipe a été bien pensée et nous sommes tous complémentaires. Toutes les pièces fonctionnent très bien et c’est idéal pour mon jeu, la façon dont nous nous complétons tous. C’est très idéal et une situation dans laquelle j’aimerais être. »

On espère que cette saison va bien se passer pour le meneur et qu’on ne le retrouvera pas encore à l’infirmerie au mois de janvier. En plus, après une saison 2018-19 plutôt brouillon mais réussie, les Pistons ont ajoutés de bonne pièces à leur effectif et devraient s’assurer un ticket pour les Playoffs 2020. Et-ce que Reggie y sera ? On croise les doigts.

Source texte : The Detroit News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top