Mondial

Team USA Z bat le Canada Y 84-68 : ce n’était pas du grand basket mais Brook Lopez a eu son moment de gloire

L’idole des Australiens !

Source image : Twitter

Deux jours après leur défaite historique face à l’Australie, les Américains voulaient profiter de leur dernier match de préparation face au Canada pour se rassurer avant le début des choses sérieuses. Les hommes de Gregg Popovich ont assuré l’essentiel sans forcément briller, le tout avec un… Brook Lopez acclamé par l’ensemble du public. Oui, vous avez bien lu.

C’était le moment WTF de ce match. Vous savez, le genre de moment qui ne s’explique pas vraiment et où on ne comprend pas trop ce qui se passe. Dans les dernières minutes de la rencontre, alors que l’affaire était déjà dans le sac pour les Stazunis, Brook Lopez a eu son instant de gloire devant le public australien de Sydney, qui a commencé à acclamer le pivot des Bucks comme s’il était la superstar de Team USA. On veut bien qu’il y ait beaucoup d’absents, mais quand même. Sur le banc à ce moment-là, Lopez a été encensé par les supporters à chaque passage sur le grand écran. Brook, probablement surpris par tant d’amour, a particulièrement kiffé et Gregg Popovich a même participé au délire en renvoyant son intérieur sur le terrain afin de faire plaisir aux fans. Et là, dès qu’il touchait le ballon, c’était l’ovation. Bref, du grand n’importe quoi mais c’était quand même sympathique après un match pas franchement kiffant à voir. Parce que oui, si une affiche USA-Canada est assez alléchante au premier abord, elle l’est beaucoup moins quand les meilleurs joueurs de chaque nation sont absents. Bon, pour les Américains, il y a quand même de la réserve mais alors en face, ce n’est pas vraiment la même histoire. Avec tous leurs forfaits, les Canadiens sont finalement assez limités et la bande à Pop n’a pas eu à forcer pour se défaire de son adversaire.

Malgré 19 pertes de balle et une réussite au tir pas ouf (43% dont seulement 2/14 du parking), les Etats-Unis l’ont emporté sans trembler sur le score de 84-68. Et encore, l’écart est monté jusqu’à +24 dans ce match. Forcément revanchards après leur défaite contre l’Australie, les Ricains ont donné le ton d’entrée en dominant le Canada 20-9 dans le premier quart. Ils ont également été sans pitié dans la raquette avec un avantage de 55 rebonds à 37 et 60 points dans la peinture, tandis que les hommes de Nick Nurse n’ont pas vu le jour offensivement (seulement 32% de réussite au tir dont 26% derrière l’arc). Parmi les grands acteurs de la victoire américaine, on peut citer Myles Turner, qui a encore fait un chantier dans la raquette (10 points, 15 rebonds, 2 contres), et Jaylen Brown, meilleur marqueur du côté de Team USA avec 19 points à 8/11 au tir. Kemba Walker et Donovan Mitchell ont chacun ajouté 12 unités, et ce dernier en a profité pour conclure un alley-oop de malade juste avant la mi-temps. On notera tout de même la magnifique performance offensive de Khris Middleton, auteur d’un zéro pointé à 0/8 au shoot, et les galères de Jayson Tatum en attaque (6 points à 2/11). En face, si on laisse de côté Kyle Wiltjer (21 points) et Khem Birch (13 points, 6 rebonds), c’était un peu le désert.

Vous l’avez compris, les Ricains n’ont pas été transcendants et ce n’est pas cette victoire qui va balayer les doutes avant le début de la Coupe du Monde. Mais la superstar Brook Lopez et ses potes ont quand même bien réagi après l’accident face aux Australiens. Allez, place désormais aux choses sérieuses, hein Brook. 

Les stats, c’est par ici.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top