Knicks

Les Knicks pensaient faire revenir Carmelo Anthony s’ils avaient signé deux gros agents libres : on comprend donc pourquoi ils ne l’ont pas fait

Carmelo Anthony

Le sourire de la retraite.

Source image : YouTube-Knicks

L’été passe petit à petit et pourtant, Carmelo Anthony n’a toujours pas trouvé de franchise pour l’année prochaine. Hors du circuit depuis son échec avec les Rockets, on imaginait qu’il pourrait se relancer cet été, au moins pour dire au revoir correctement à la Ligue.

C’est Shams Charania de The Athletic, qui, dans un dossier complet, nous fait un point sur la situation de Melo. Team USA, son retour dans la Ligue, et les problèmes que pose son retour. On apprend dedans que beaucoup d’équipes contenders au titre ont évoqué le nom de Carmelo, sans forcément poursuivre les démarches derrière. L’image de Melo est celle d’un joueur un peu trop perso qui n’accepte pas de jouer un rôle en sortie de banc, ou en tout cas un peu secondaire. Le vétéran n’est plus tout jeune et n’a plus la capacité physique qu’il avait étant jeune (euphémisme), et il doit donc repenser son rôle et accepter d’être en retrait, dans l’encadrement des plus jeunes. On apprend toutefois que les Lakers et les Knicks se seraient, plus sérieusement que les autres, penchés sur le dossier. Kurt Rambis, membre important du front office des Lakers, faisait partie de l’équipe de Phil Jackson qui a eu une très mauvaise expérience avec Melo, de quoi les décourager de poursuivre les démarches plus longtemps. De plus, il ne fit pas forcément à l’effectif qui a été construit. Bah ouais, on n’a pas forcément besoin de quatre ailiers-forts à Los Angeles.

Ah les Knicks, même quand on pense qu’ils sont sages, ils trouvent toujours le moyen d’en faire une. On apprend donc, grâce au Shams, que si l’équipe de New York avait acquis deux gros joueurs pendant la Free Agency, alors ils se seraient penchés sur le dossier Melo pour compléter une équipe de contenders sérieuse. L’histoire on la connaît, Julius Randle, Bobby Portis, Taj Gibson et Marcus Morris, quatre poste 4, ça nous fait au moins 16 fois plus de chance d’être compétitif. Bref les Knicks n’ont pas réussi/voulu signer deux gros agents libres (comme KD et Kyrie partis de l’autre côté du pont) et donc ont laissé tomber le dossier Melo qui ne conviendrait pas à une équipe de jeune. Deux sentiments prédominent à l’annonce de cette news : d’abord on est un peu déçu de ne pas pouvoir voir un jubilé de Melo au Knicks, ça nous aurait fait une quantité inépuisable de blague pour l’année. Ensuite, on comprend pourquoi New York a décidé de rater sa Free Agency, car se coltiner Anthony encore une fois, non merci quoi.

Certains mystères s’élucident avec le temps et en voilà un de percé, les Knicks ont en fait volontairement sabordé leur franchise. Ça mis à part, c’est un gros coup dur pour Melo qui ne semble pas parti pour rejouer un jour en NBA… Bah oui, c’est bien beau de se montrer sur Twitter avec une capuche, mais si on n’est pas capable de défendre ou de se mettre au service de l’équipe tout devient compliqué…

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top