Bulls

Denzel Valentine veut se relancer après une saison blanche : courage pour trouver une place dans la rotation des Bulls, c’est pas gagné

Denzel Valentine

Karma is a b***h, ain’t it Denzel ?

source image : YouTube

Vous vous souvenez de Denzel Valentine ? Non ? C’est pas grave, vous n’avez rien raté. Le meneur de Bulls a loupé l’intégralité de la saison 2018-2019 avec une entorse de la cheville. Si l’ancien de Michigan State a du mal à lancer sa carrière, ce ne sera encore pas facile cette année… vu la densité sur les postes 1 et 2 chez les Bulls.

Déjà, quand votre carrière NBA se résume à un game-winner… en Summer League, ça ne sent pas bon mais alors pas bon du tout. Pourtant l’ancien Spartan de Michigan State était prometteur en sortie de fac. Drafté quatorzième par les Bulls en 2016, il faisait partie des meilleurs guards de sa classe de draft et avait enchainé les récompenses individuelles au niveau universitaire. Sa saison rookie est ensuite plutôt compliquée, et c’est lors de la saison 2017-2018 qu’il gagne du temps de jeu et de la confiance avec 10,2 points de moyenne. Puis, au training camp 2018, il se fait une grosse entorse à la cheville qui empire et finit par l’écarter des parquets toute la saison 2018-2019. L’opus qui arrive pourrait être l’occasion pour lui d’enfin se lancer dans une vraie carrière en NBA, mais le conditionnel est ici est de mise vu les difficultés qu’il risque de rencontrer.

Hum, comment dire ? Disons qu’intégrer la rotation à la mène pour Chicago serait un exploit pour Denzel. Déjà parce que du fait de sa blessure, il a pris du retard dans le développement de son jeu. Et puis parce que pour le poste de meneur à Chicago, parler d’un embouteillage serait le plus gros des euphémismes. Kris Dunn, Tomas Satoransky, Coby White, Ryan Arcidiacono et … Zach Lavine. C’est bon vous pouvez respirer. Tout ça est très jeune, comme Denzel d’ailleurs, sauf que la plupart d’entre eux ont déjà montré qu’ils tenaient la route à ce niveau. Bah ouais, un match c’est seulement 48 minutes et quand t’as cinq mecs capables de monter la balle et d’organiser le jeu, y’en a forcément qui vont trinquer. Alors, on craint le pire pour Denzel qui pourrait très bien se retrouver à devoir se refaire une place chez les grands via la G League, et vu le talent initial du garçon, c’est quand même – un peu – triste d’en arriver là.

Denzel Valentine devrait être apte à jouer durant la saison prochaine. Maintenant, étant donné l’aspect ultra-compétitif de son poste à Chicago, on va se permettre de douter de son rôle et même de se dire qu’il serait heureux de voir le terrain cinq minutes par-ci ou par là. C’est une pente hyper glissante sur laquelle il s’engage, une pente qui pourrait même le faire sortir du circuit NBA s’il ne trouve pas sa place à Chi-town. Certains diront que c’est une réponse du karma pour avoir osé porter le numéro 45 aux Bulls ? Ah oui tiens, on a peut-être trouvé la réponse à tous les maux de Denzel.

Source: Bleacher Report  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top