Hornets

Nicolas Batum ou Malik Monk, qui sera titulaire chez les Hornets la saison prochaine ? Petit duel déterminant en perspective

Nicolas Batum

On pense plutôt au présent ou à l’avenir vers Charlotte ?

Source image : Montage NBA League Pass

Une saison de transition se prépare à Charlotte, maintenant que Kemba Walker et Jeremy Lamb sont partis. En clair manque de scoring par conséquence, les Hornets doivent se poser la question suivante : qui titulariser entre Nicolas Batum et Malik Monk ?

C’est une question des plus intéressantes qui a été posée et développée par Rick Bonnell du Charlotte Observer. Pour celles et ceux qui n’auraient pas l’habitude de prendre des nouvelles de la franchise située en Caroline du Nord, Bonnell est plus ou moins ce qui se fait de mieux, de plus carré et précis autour des Hornets. Présent depuis longtemps autour de l’équipe, le journaliste profite de cet été et donc des nombreux mouvements observés pour répondre à plusieurs interrogations. Et par équation, on tombe sur ce duel présenté entre Batum et Monk. La situation est la suivante. Avec un cinq majeur particulièrement chamboulé, un management qui prépare l’avenir et des jeunes à développer, Charlotte doit constituer un nouveau quintet de départ et quelques noms semblent déjà sortir du lot. Terry Rozier, évidemment, puisqu’il a été signé cet été pour devenir le meneur titulaire des Hornets. Cody Zeller, en dernière année de contrat, et parce qu’il est tout simplement plus utile que tous les autres intérieurs du coin. Une fois que vous prenez ces deux starters, vous y ajoutez les pièces suivantes : Miles Bridges, et Dwayne Bacon. Le premier est sûr d’être titu, avec la hype qui le soutient, une belle fin de saison régulière et une Summer League excitante. Bridges est le visage du futur pour Charlotte, il sera donc dans le cinq de départ. Quant à Bacon ? Adoré par son staff, le second tour de Draft de 2017 a fait sa place dans la région à force de bosser et montrer en agressivité. Utile, complémentaire avec de nombreux coéquipiers, Bacon pourrait être cet homme-à-tout-faire-dans-l’ombre qui compléterait bien le quintet de James Borrego. Quand on voit les déclarations faites par le coach, ses responsabilités balle en main en Summer League comme en fin de saison dernière, on peut tout à fait envisager un Bacon intégré au cinq de départ avec donc Bridges, Rozier et Zeller. Mais alors quid du cinquième larron ? Qui rejoindra ce quatuor pour l’entre-deux de chaque début de match ? Un duel semble prendre place, et il se joue entre Nico Batum et Malik Monk, selon Rick Bonnell.

Batum ou Monk en tant que cinquième membre du cinq majeur est la vraie question en terme de compétition, comme c’était le cas l’an dernier pendant la pré-saison avec Monk en duel face à Jeremy Lamb. Distribuer davantage de temps de jeu aux plus jeunes afin d’investir sur eux a du sens dans la situation actuelle, mais ce n’est pas la même chose que donner des minutes pour le simple fait de les donner. Borrego attend de Monk qu’il mérite son statut de titulaire. Et jusqu’ici, Malik a montré de grosses faiblesses défensives, en plus d’être un shooteur irrégulier. Pour sa troisième saison en NBA, Monk doit changer cela s’il espère obtenir un temps de jeu de titulaire.

Plusieurs points importants à mettre en avant. Déjà, le fait rien n’est arrêté au niveau des noms, notamment car les postes occupés sont encore à déterminer. En effet, si Rozier et Zeller sont sûrs de jouer meneur et pivot, il n’y a rien d’établi en ce qui concerne Bridges et Bacon par exemple. Est-ce qu’il s’agit d’un duo ailier-arrière ? Est-ce que ce sera plutôt en ailier-fort-ailier ? Ou bien ailier-fort-arrière ? Miles a été mentionné en tant que potentiel 4, et Bacon est interchangeable. Les deux jeunes, qui font la même taille, sont différemment bâtis et Borrego devra trouver le bon alliage. En sachant cela, tout est envisageable. Marvin Williams, pratique en ailier-fort, pourrait être le 4 titulaire. Mais en dernière année de contrat et potentiellement transférable, le vétéran pourrait laisser sa place aux jeunes pour aider en sortie de banc. Nicolas Batum, qui peut jouer 2-3-4, doit se rattraper après une saison clairement dans le dur et représente déjà une pièce transférable dans les petits papiers des Hornets. Sauf que pour trader le Français (ce qui est tendu à faire), il faut que sa cote soit élevée, ce qui ne serait pas si facile à obtenir en le clouant sur le banc. Enfin, Malik Monk, exclusivement arrière, représente un projet toujours intéressant. Les faiblesses sont connues et soulignées, défense, lecture du jeu et régularité au shoot sont des points clairement frustrants. Mais Malik reste, dans son sommeil, un des joueurs les plus talentueux offensivement de son équipe. Balle en main ou au tir, Monk a un potentiel en attaque qui le met à part au sein du vestiaire de Borrego. Et comme mentionné en préambule, les Hornets vont tellement en chier sur demi-terrain que responsabiliser Malik ne serait pas une mauvaise idée, individuellement comme collectivement. Beaucoup de possibilité donc, mais un vrai choix à faire, probablement pendant le camp d’entraînement qui aura lieu dans un peu plus d’un mois.

On ne les attend clairement pas en Playoffs. Et on ne sait pas vraiment qui sera le prochain patron des Hornets. Mais il y aura des décisions à prendre, notamment sur ces ailes où jeunes et vétérans se tirent la bourre. Courage, coach.

Source : Charlotte Observer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top