Grizzlies

Josh Jackson entre en programme de déjudiciarisation : on prend, mais uniquement si ça corrige également ses pourcentages au tir

Josh Jackson

Allez Josh, on arrête les conneries et on joue au basket.

Source image : YouTube

Voilà longtemps que l’on était sans nouvelles de Josh Jackson. On commençait même sérieusement à s’inquiéter pour le numéro 4 de la Draft 2017. On était surtout inquiet car on sait que le gars fait depuis quelques temps plus de bruits à cause des ses ennuis avec la justice que pour ses exploits sur le terrain. Mais soyez rassurés puisque Double J a apparemment décidé d’arrêter ses conneries, le joueur étant entré il y a peu dans un processus de déjudiciarisation pour se faire pardonner de ses pêchés. Et de sa saison sophomore aussi ?

Déjudiciarisation, kesako cte truk ? Promis on ne s’entraine pas pour Motus ou le championnat du monde de Scrabble. C’est en fait un programme qui devrait à terme permettre à Josh d’être exonéré des délits dont il est coupable. Plus précisément, une arrestation à Miami à laquelle il a refusé de coopérer. Il s’était enfui suite à son arrestation après avoir tenté de rentrer dans le carré VIP d’un festival. Il y a fort à parier que sa fuite ait aussi largement à voir avec les résultats des Suns ces dernières années ou encore avec son trade à Memphis, mais il y a là un pas que nous ne franchirons pas sans la présence d’un bon avocat mayo. Le truc, c’est que ce n’est pas la première fois et loin de là que ce bon Josh se retrouve dans les pages faits divers… Déjà, avant même son arrivée en NBA il est impliqué dans une sombre histoire de vandalisme avec un coéquipier de Kansas. Vous pouvez également prendre une histoire plus récente dans laquelle des documents juridiques l’accusent d’avoir fait prendre de la weed à sa fille de… 5 mois, sa femme racontant qu’elle a trouvé la gamine très léthargique après l’avoir récupéré de chez Josh, on vous passe les détails.

Mais pas de panique, Josh va se soigner, du moins il va essayer. Si quelqu’un peut d’ailleurs lui rappeler qu’il faut qu’il soigne également son shoot et globalement son basket, les fans des Grizzlies apprécieront ou souffriront un peu moins. Si Josh Jackson sort avec succès de ce programme, il pourra peut-être, enfin, lancer sa carrière pour de bon. Après une jolie saison rookie à 13,1 points de moyenne (mise en valeur il est vrai par deux derniers mois d’extrême tanking), il a ensuite connu une saison sophomore chaotique : Josh semblait passif et peu impliqué, avec un decision-making plus que douteux, logique en même temps quand tu joues fonce-dé. Alors, Josh, s’il te plait, merci d’arrêter tes conneries d’ado et montre que tu sais jouer au basket correctement. Ou alors pars à Golden State, il paraît que Steve Kerr est un pro du roulage de joints, dixit Nick Young .

Josh Jackson fait partie de ces jeunes joueurs talentueux mais à qui on donnerait volontairement des claques pour qu’ils se remettent d’aplomb et qu’ils arrêtent de faire parler d’eux pour les mauvaises raisons. S’il se décide à devenir sérieux sur le terrain, voilà en tout cas un mec qui pourrait s’inscrire de manière cohérente dans une jeune team en reconstruction. Mais attention à ne pas continuer sur la pente très glissante sur laquelle il s’est engagé et qui pourrait le mener – définitivement – hors des parquets NBA.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top