Warriors

D’Angelo Russell n’a pas été recruté pour être transféré : on va attendre de voir comment il shoote, c’est le critère éliminatoire

D'Angelo Russell

« J’ai toujours rêvé de jouer avec Kevon Looney. »

Source image : Youtube

En plein été de reconstruction partielle, les Warriors ont chamboulé leur effectif pour rester compétitif malgré le départ de Kevin Durant. Heureux acquisitaires de D’Angelo Russell, les Guerriers ne montraient pas, jusque-là, de signes positifs pour le joueur à long terme.

Bob Myers a mis fin à toute les rumeurs autour du combo-guard au sang froid : selon le GM de GS, il n’a pas été recruté pour être transféré, alors qu’on rappelle qu’il n’a encore jamais joué sous le maillot des Warriors. C’est NBC qui rapporte la news et les paroles du General Manager. Cette annonce semble logique, et avant de chercher à transférer le joueur, il convient de voir ce qu’il donne sur le terrain et dans le système Steve Kerr. Klay Thompson est absent jusqu’à début 2020, ce qui laisse un vide (considérable) sur le backcourt de la Baie. Désormais sans Kevin Durant, le talent offensif de l’équipe a considérablement diminué et il ne restait plus que Curry, pour ce début de saison, dans la catégorie recherchée des attaquants d’élite. Auteur de 21.1 points et 7 passes la saison passée, D’Lo débarque pour dynamiser l’effectif et jouer les lieutenants pour le meilleur shooteur de l’histoire. Dans le cas ou le fit est bon et où la production est à la hauteur des attentes, il se peut que Russell reste membre de l’effectif plus longtemps que ce qui était prévu. Toute la difficulté tient dans l’organisation des rotations et du collectif autour de deux guards plutôt frêles, mais capables de prendre complètement feu. Si ça plante ? Attention à la deadline de février, car on a appris ces derniers temps que rien n’était gravé dans le marbre dans la NBA d’aujourd’hui.

« L’Ouest devient de plus en plus fort. Est-ce qu’on peut être au niveau et être compétitif ? Oui, je pense qu’on a un groupe qui a un cœur – quand Klay sera revenu, avec Draymond et Steph – qui a montré qu’il pouvait gagner. – Bob Myers, GM des Warriors pour NBC

Ce groupe peut gagner ? Bof 73-9, facile. Merci du rappel Bob. L’objectif est clair dans la Baie, on veut rester compétitif et intégrer D’Angelo à l’effectif s’inscrit dans cette logique. Seulement voilà, le cœur de l’équipe est déjà bien installé et Draymond est agent libre en 2020. Dans la continuité de la signature au max de Klay Thompson, on imagine que Green voudra être conservé l’an prochain et c’est peut-être D’Lo et son gros contrat qui en feront les frais. En attendant, il compense très bien l’absence de Klay et, à son retour, il pourra faire office de super sixième homme ou de second lieutenant. On doit avouer qu’un cinq avec Curry/Russell/Thompson/Green pourrait être kiffant d’un point de vue explosivité, pyromanité (+1 nouveau mot), et clutchitude (coucou Curry Game 6). À voir.

Pour une cent cinquantième saison consécutive, les Warriors seront prétendants au titre. Leur management agressif n’y est pas pour rien et cette année c’est le pari Fredette Russell qui est choisi. On a hâte de voir ça, surtout quand ce sera défendu par les Clippers. Allez, on taquine.

Source texte : NBC

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top