Warriors

Stephen Curry se réjouit d’avance pour la saison à venir : pas tous les jours qu’on peut jouer avec Willie Cauley-Stein, chanceux va

Stephen Curry

Yes, Willie vient dans la Baie !!

Source image : NBA League Pass

Stephen Curry entrera en octobre dans sa onzième saison NBA, oui, déjà. Double MVP, triple champion, des records à plus savoir quoi en faire, le sniper au numéro 30 a déjà beaucoup accompli dans sa carrière. Néanmoins, le départ de Kevin Durant, Andre Iguodala et Shaun Livingston font que la saison prochaine sera bien différente des précédentes.

Maintenant que Mr. Zone de Confort a rejoint la Grosse Pomme, on peut affirmer une chose : Curry sera le meilleur joueur de l’équipe des Warriors à la rentrée. Cette affirmation n’était plus vraiment vraie depuis trois ans et la saison… en 73-9. Comme quoi Curry en meilleur joueur, ça fonctionne pas mal. Toutefois, il a toujours eu, en tout cas depuis la prise de pouvoir de Golden State, Andre Iguodala et Shaun Livingston à ses côtés pour assurer profondeur d’effectif et défense solide. Mais au-delà du simple terrain de basket, les deux vétérans devaient être très importants dans le vestiaire et dans l’équilibre du groupe. Curry devra donc boucher les trous et donner de la voix sur le terrain et dans le vestiaire. Enfin, le début de la saison se fera sans un certain Klay Thompson, je sais pas si vous connaissez, c’est un mec un peu important à Golden State. C’est donc sur les épaules du Chef Curry que reposera, en grande partie, la réussite de San Francisco la saison prochaine.

« Pour être honnête avec vous, je suis enthousiaste. Cinq années de Finales consécutives, trois titres de champion, on a beaucoup accompli. On a de quoi être fiers. Mais tout le monde veut un nouveau challenge sur comment revenir à ce niveau-là. »

On sent le compétiteur dans les paroles du meneur. Conscient qu’il n’endosse pas le maillot du favori, comme depuis (au moins) trois ans, il annonce clairement la couleur. À 31 ans, Steph n’a pas l’intention de se la couler douce et de surfer sur sa gloire d’antan (coucou l’OM). Avec un effectif complètement remanié, un super lieutenant blessé jusqu’à début 2020 et le goût amer d’un shoot loupé pour revenir à 3-3 dans les Finales 2019, Baby Face est face à un immense défi. Un premier enjeu est qu’il n’a pas toujours été épargné par les blessures. On prie pour que la saison prochaine se passe sans encombre, pour le plaisir de nos yeux et le bien de l’équipe. Soutenu par un D’Angelo Russell qui ne sait pas pour combien de temps il est là, l’attaque de la Baie devrait quand même bien fonctionner. En revanche, les pertes énumérées plus haut représentent un gros trou dans les barbelés des Warriors. Curry s’est montré capable de défendre sérieusement lors des derniers Playoffs en date, peut-être qu’il montrera également l’exemple de ce côté-ci du terrain ? À suivre.

La saison 2019-20 est un tournant dans la carrière de Stephen Curry. Déjà adoubé comme étant le meilleur shooteur de l’histoire, c’est peut-être l’occasion pour lui de montrer ce qu’il vaut dans le classement des leaders. Bien plus seul qu’avant à la rentrée, il tiendra les clés du camion. Sortez vos parapluies, il risque de pleuvoir en octobre, et le numéro 30 n’y sera pas pour rien.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top