News NBA

Avis de la rédaction – Free Agency : quels sont les bides de l’été de la rédac, qui nous fait douter depuis le 1er juillet

Mohammed Henni

Même principe que d’habitude, on lit… et on commente !

Source image : YouTube

Dire que nos cœurs battent la chamade depuis le 1er juillet est un doux euphémisme. Les pulsations ne sont ainsi pas redescendu en dessous de 200 depuis bientôt deux semaines, la faute à un marché de l’été absolument historique. L’occasion pour la rédaction de TrashTalk de faire le point sur ce qui lui plaît et lui déplaît depuis l’ouverture des Halles, l’occasion aussi pour vous de nous dire ce que vous pensez de tout ça. Allez, divan.

Et d’ailleurs, comme d’habitude, vous connaissez le principe : le but est de partager tous ensemble nos avis, pas uniquement les catapulter pour ne rien avoir en retour. On attend donc vos propres idées, avec votre petit texte et ce qui vous rend sûr et certain de votre choix. Alors sans plus attendre, voici nos amours de vacances.

___

David

On en parle des Hornets ? Non seulement ils se sont clairement affaiblis, mais ils ont aussi laissé une image pas très glorieuse. En effet, en rechignant à proposer le max à Kemba Walker qui a porté la franchise quelques saisons, cela ne va pas faire rêver les autres joueurs. Sauf Terry Rozier finalement, qui repart avec un contrat hallucinant pour un mec qui n’a fondamentalement pas prouvé grand chose en NBA, si ce n’est qu’il pouvait être une bonne doublure… Beaucoup de blé donc pour lui, mais plus encore pour Charlotte puisque sans surprise, Marvin Williams et MKG ont activé leur player option. Ajoutons à cela les contrats de Batum et Biyombo, et vous avez donc une franchise qui sait mi-juillet qu’elle va dépenser autant qu’un prétendant au titre pour finalement ne jamais atteindre les Playoffs à l’Est. Une belle réussite de plus pour JoJo le proprio

Alexandre

Le Thunder ! Même s’ils n’ont pas réussi à passer un tour de Playoffs ces deux dernières années malgré leur base autour du duo Westbrook – Paul George, le Thunder restait un client sérieux avec lequel on avait de compter à l’aube de la saison 2019-20, un client que l’on ne voyait pas forcément faire de gros mouvement étant donné la qualité des joueurs en place et l’absence de marge salariale. Sauf que la demande de trade de l’ami Paulo a poussé Presti a changé radicalement ses plans pour le mois de juillet et a débouché cette nuit sur ce que vous savez. Le Thunder se retrouve du coup dans une situation incertaine, a perdu toutes ses stars et va devoir repartir, reconstruire. Avec une tonne d’assets c’est sûr,, avec Chris Paul peut-être mais on se met à la place des fans et cela doit être dur à avaler.

Giovanni

Les… Warriors. Wow. On parle bien de la franchise ayant disputé toutes les Finales NBA depuis cinq ans ? Oui oui. Côté départ ? Attention les yeux. Kevin Durant, et ça pourrait presque suffire puisque personne ou presque ne lui arrive à la cheville, à part son tendon d’Achille. Oups. Mais encore ? DeMarcus Cousins, Andre Iguodala et Shaun Livingston. Ouche. Beaucoup d’au revoirs douloureux, notamment pour des hommes ayant été partie prenante de la dynastie des Dubs, et une saison prochaine qui s’annonce compliquée si l’on rajoute la blessure longue durée de Klay Thompson. Les arrivées ? Désolés pour les intéressés mais sortez vos sacs à vomi. Willie Cauley-Stein ? Sacramento tout entier tire des feux d’artifice depuis son départ. Glenn Robinson III ? Ses skills les plus connus restent cette vidéo de lui ado se faisant crosser par son gros père. Alec Burks ? La réponse est dans le nom de famille. Omari Spellman ? Si tu savais. D’Angelo Russell ? Hum. A la fois déçu pour lui et assez dubitatif du choix des Warriors, à vrai dire j’essaie toujours de saisir l’idée, même si le gosse pue le talent. Tout ça ça fait beaucoup pour moi, surtout avec les Warriors. Parce que si c’était les Bulls qui avaient réalisé cette Free Agency je dirais presque bravo, mais là on parle d’une équipe qui marche ou presque sur la NBA depuis une demi-décennie, et qui pour moi… est sur le point d’arrêter de le faire.

Nicolas

En soi, difficile de mettre les Raptors étant donné qu’ils viennent de gagner le titre en grande partie grâce au pari osé nommé Kawhi Leonard, mais perdre un tel joueur, peut-être le meilleur du monde à l’heure actuelle, sans la moindre contrepartie, ça fait forcément mal aux fesses. Alors oui, les Dinos ne vont pas non plus s’écrouler comme un château de cartes, mais ça sera très tendu de défendre le magnifique titre remporté en juin dernier. Les départs de Kawhi Leonard et Danny Green lors de la free agency marquent la fin du rêve et un retour sur terre assez brutal pour les Canadiens, qui auraient aimé surfer sur la vague bien plus longtemps.

Ben

Bah alors Danny Ainge, tu dors ? Le cerveau des Celtics nous a habitués à mieux. Même s’il a récupéré Kemba Walker pour remplacer Kyrie Irving au même poste et dans le leadership, il perd quand même deux All-Stars le même été pour un seul véritable ajout. J’adore Vincent Poirier qui pourrait être une belle pioche, j’aime beaucoup l’énergie et l’estomac XXL d’Enes Kanter, mais engloutir 50 hot-dogs pour son cheat meal de la semaine n’aidera pas Boston à redevenir un candidat au titre. En fait, les Celtics ont perdu bien avant la Free Agency avec des choix qui se sont avérés peu judicieux. Le pari Uncle Drew est un échec et on attend touours que Gordon Hayward revienne à son meilleur niveau après sa terrible blessure. Le duo Jaylen Brown – Jayson Tatum a été préservé mais il ne permet pas encore de lutter pour une bague. En fait, la Green Nation a perdu le jour où Anthony Davis a signé avec les Lakers. Allez, il pourrait encore y avoir du changement avant la rentrée et même avant la trade deadline, on connait trop bien Danny maintenant.

Tom

Les Sixers ! Une draft moyenne avec Matisse Thybulle (gros défenseur, mais des interrogations en attaque) et Marial Shayock (bon scoreur, mais difficile de se faire une place dans la rotation). Une Free Agency mal négociée, tu perds Jimmy Buckets et JJ Reddick dés les premières heures. Alors ok, tu panses tes plaies en chopant Al Horford et en mettant la blinde sur Simmons mais tu perds quand même l’un des meilleurs shooteurs de notre époque et un créateur offensif d’élite doublé d’un défenseur… d’élite. Tu perds aussi de la profondeur à la mène en laissant filer T.J. McConnell aux Pacers, bref une offseason compliquée en Pennsylvanie, même si les Sixers restent parmi les favoris à l’Est.

Julien

Les Cavaliers n’ont gagnés que 19 matchs l’an passé et sont arrivés à l’été 2019 avec une situation salariale complètement bouchée. Leur été s’est arrêté à la draft de Darius Garland, ce qui, en soi, s’avère être un ajout positif… mais rien ne s’est passé autour. Conséquence : l’équipe sera donc la même que celle de l’an passé et le moins que l’on puisse dire c’est que ça n’avait pas réellement fonctionné. Même pour le développement des jeunes le cadre n’est pas optimal et leurs responsabilités ne sont pas encore très claires. Enfin, le cas Kevin Love aurait pu être traité mais il ne l’a pas été, ce qui fait qu’il représente encore un gros poids dans le salary cap. Aucun mouvement du côté de l’Ohio où on ne s’est toujours pas remis du départ de LeBron. On ne change pas une équipe qui perd à Cleveland.

Joël

Orlando ne montre pas de signes de progrès depuis l’année dernière. Même si Al-Farouq Aminu arrive dans l’équipe, c’est toute une ville qui est dans l’attente d’un retour en Finales depuis 2009… et ça ne risque pas d’être cette année, même avec miracle. Pendant que les équipes en haut du classement se renforcent, sans compter l’arrivée de Jimmy Butler chez le rival floridien derrière, on a du mal à voir l’équipe d’Evan Fournier faire mieux que la saison dernière. La continuité est en tout cas le mot d’ordre de cette Free Agency puisque la plupart des agents libres du Magic ont été re-signés, dont notamment Nikola Vucevic. Ce dernier qui ne permet pas à Orlando de faire des folies ensuite sur le marché, tout en garantissant que Mo Bamba restera bien assis sur le banc pour encore quelques saisons. Assez pour faire les Playoffs et viser mieux ? Pas sûr.

Voilà pour nos bides maison, ou plutôt nos avis persos, ou en fait… un peu des deux. Comme dit un peu plus haut on attend les vôtres en commentaire, juste ci-dessous ou sur les réseaux pouloulou, et on ressortira tout ça au cours de la saison, et fin juin… histoire de se marrer un peu.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Jedoc

    12 juillet 2019 à 15 h 24 min at 15 h 24 min

    Andre Iguodala, plus grosse perte des Warriors…. Après, perdre Durant blessé ça passe, mais avec Thompson blessé et son expertise des 2 côtés du terrain…Les guerriers comme Iggy faut les garder…
    DMC lui on y croit peu…. Et complètement d’accord, D.Russ n’a rien à fait aux Warriors (le Heat ?)
    Bien d’accord : fin de la « dynastie ».

  2. Marc Minet

    12 juillet 2019 à 16 h 53 min at 16 h 53 min

    Je pensais voir Minnesota dans cette rubrique tellement le club a été absent de cette free agency (pas de trade-sauf à la draft- pas de prolongation, les pertes de Rose et Gibson…) ou avec des signatures qui ressemblent à rien (Youpi Jake Layman, Ty Wallace et Jordan Bell …) mais même pas.
    Pire équipe de la ligue avec Charlotte l’an prochain

  3. Enrico

    13 juillet 2019 à 2 h 46 min at 2 h 46 min

    Je pense que la perte de Horford soit sincèrement surestimée par trop de personnes car ses stats étaient en baisse saison après saison et considéré que Il était très limité aux rebonds (vrai déficit des Celtics pendant les derniers saisons) et bien loin d’être un joueur à 25 mln par saison à son âge?! Les 76rs l’embarquent trop vite sous le shock d’avoir perdu Butler et Reddick mais Ils auraient pu faire meilleurs choix…en futur Ils auront peu de marge salariale avec son contrat.
    Les Celtics, par contre, font une très bonne choix avec Kemba Walker qui, à grande difference de Irving, SAIT prendre des fauts (Boston était parmi les dernières franchises aux free throws!) et met fin aux querelles dans le vestiaire si vraiment, comme Portis raconte, tout le monde depuis des mois savait que Irving aurait quitté les Celtics…Danny Ainge sort avec un team beaucoup plus jeune, une masse salariale flexible, Enes Kanter qui peut enfin prendre des rebonds, Romeo Langford, Carsen Edwards (un potentiel steal of the Draft), Grant Williams, Tacko Fall et Poirier qui peut bien faire en NBA…pas mal de tout si on considère que les Celtics gardent Tatum, Brown, Smart et Hayward.
    Attention aussi a Time Lord en forme de panthère pour la prochaine saison.
    P.S. Mention pour Washington où le nouveau GM commence à faire du travail logique…….enfin.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top