Warriors

Kevin Durant a obligé les Dubs à inclure un choix de Draft dans son sign & trade : quand on vous dit que les joueurs ont le pouvoir

Kevin Durant

La preuve.

Source image : YouTube

En quittant les Warriors pour rejoindre Brooklyn, Kevin Durant a non seulement laissé un gros vide dans la Baie de San Francisco, mais il en a également profité pour embarquer un choix de Draft dans ses valises. Pas de cadeau dans les négos.

Dans la NBA actuelle, les superstars ont plus de pouvoir que jamais. Il suffit de jeter un œil à l’intersaison complètement folle qu’on est en train de vivre pour s’en rendre compte. Entre Kawhi Leonard qui a fait mariner tout le monde, Paul George qui a obtenu son transfert quelques jours seulement après sa demande, ou encore Anthony Davis qui a finalement eu ce qu’il voulait avec son trade aux Lakers, les exemples sont multiples et l’insider de LeBron le journaliste Brian Windhorst a détaillé tout cela à travers un article récemment publié sur ESPN. Dans celui-ci, il revient également sur le sign & trade entre les Warriors et les Nets impliquant Kevin Durant et D’Angelo Russell. A la base, KD aurait refusé un sign & trade classique entre lui et DLo. Pourquoi ? Tout simplement car l’arrivée de la machine offensive à Brooklyn aurait pu se faire par une simple signature en tant qu’agent libre, sans se soucier de l’avenir des Dubs qui voulaient obtenir quelque chose en contrepartie de son départ. Et du côté des Nets, dont l’objectif était évidemment d’associer Durant à Kyrie Irving, ils auraient de toute façon lâché D’Angelo, prêt à aller sur le marché où il était sur les tablettes d’autres franchises. Du coup, comme Kevin n’avait pas l’intention de faire une fleur aux Warriors et qu’il voulait obtenir quelque chose dans la transaction, il a demandé à Golden State d’inclure un premier tour de Draft dans le sign & trade afin que ce dernier soit plus juste pour sa nouvelle équipe des Nets. Ehh oui, tout se négocie en NBA.

Ce fameux pick est tout de même Top 20 protégé pour l’an prochain, ce qui signifie qu’il restera en possession des Dubs s’il tombe dans les vingt premières places. Dans ce cas-là, les Nets obtiendront un choix de second tour en 2025. Oui, ça fait loin et au final ça pourrait être anecdotique mais ça montre bien encore une fois l’influence et le pouvoir que peut avoir une superstar comme Kevin Durant. Certaines mauvaises langues diront peut-être que KD a voulu faire chier les Warriors après une fin de saison qui ne s’est pas passée du tout comme prévu avec une rupture du tendon d’Achille pour Durant et une défaite en Finales NBA. Mais KD a simplement mis un petit coup de pression à Golden State pour aider encore un peu plus sa nouvelle franchise de Brooklyn. En bon négociateur et dans une position de force, il a profité de la situation pour obtenir un asset supplémentaire qui pourrait potentiellement servir aux Nets dans le futur. A l’image de Kawhi Leonard, qui vient de signer un contrat plus court pour revenir sur le marché en 2021 et qui met donc déjà la pression sur sa… nouvelle équipe des Clippers, Kevin Durant a conscience du poids et du pouvoir qu’il possède dans la ligue. La NBA appartient aux superstars. C’est comme ça aujourd’hui, que ça vous plaise ou non.

Ce petit choix de Draft en bonus ne servira peut-être à rien, ou alors il permettra aux Nets d’ajouter un joueur intéressant à leur effectif. Ça, c’est l’avenir qui nous le dira. Mais le présent, il est clair. Des gars comme Kevin Durant, Kawhi Leonard et LeBron James règnent sur la NBA, et on imagine que certains propriétaires de franchise ne voient pas ça d’un très bon œil. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top