Raptors

Nick Nurse n’en veut pas à Kawhi Leonard d’être parti : pas de doute, on a bien affaire à un gentleman canadien

Nick Nurse Drake

On reconnait un Canadien lorsqu’il s’excuse auprès de celui qui vient de le pousser dans la rue.

Source image : NBA League Pass

La célèbre gentillesse de nos cousins d’Amérique du Nord a encore frappé ! Cette fois c’est le coach des Raptors, sélectionneur du Canada à ses heures perdues, qui a déclaré qu’il comprenait la décision de Kawhi Leonard et qu’il ne lui en voulait pas pour cette fin de collaboration. Fair-play le Nick Nurse ? Non, juste un Canadien d’adoption.

En tout, le MVP des Finales n’aura même pas passé un an à Toronto. Débutant son aventure avec les Raptors lors de la pré-saison, il n’a pas fait long feu après la parade dans les rues de la ville. C’est limite si on pensait qu’il ne se pointerait pas du tout à la beuverie qui a eu lieu quelques jours après l’obtention du titre face aux Warriors. Finalement, The Klaw était bien là, casquette sur la tête et cigare à la bouche avec Drake dans les parages pour tenter de lui arracher un selfie. Mais la dernière image qu’auront les fans de The 6 sera finalement ce fameux discours du funny guy devant une foule immense sur le parvis de l’hôtel de ville. Depuis, c’est à peine s’il est revenu passer deux jours de l’autre côté de la frontière, probablement pour rassembler ses affaires avant de rentrer chez lui, en Californie, où il a signé un contrat de 141 millions de dollars sur quatre ans avec les Clippers. S’il y a bien une raison que peut accepter Nick Nurse pour quitter une équipe championne en titre, c’est bien celle-ci. En bon Canadien de cœur, le coach des Raptors a raconté ce qu’il avait dit à son joueur au moment d’apprendre sa décision par message, au micro d’ESPN en marge de la Summer League de Las Vegas.

« Vous ne pouvez pas reprocher à quelqu’un de vouloir rentrer chez lui. C’est ce qu’il m’a écrit en partant. ‘Je rentre à la maison.’ Et je lui ai juste répondu, ‘Tu a changé beaucoup de vies avec tout ce que tu as accompli à Toronto, notamment la mienne.’ Et je l’ai remercié pour ce qu’il a fait. Maintenant nous allons nous tourner vers le futur et essayer de gagner encore. »

Classe ! Pas de maillot brûlé ou de vidéo du genre sur les réseaux sociaux, les Canadiens sont bien au-dessus de tout ça. Quand certaines fan bases insultent leur star de tous les noms dès lors qu’elle décide de rejoindre une autre équipe, le peuple de Toronto a accueilli la nouvelle comme son head coach, avec tristesse mais toujours dans le respect. Le fait que le contrat de Kawhi n’était que d’un an et que la possibilité d’un retour à Los Angeles a toujours été envisagée a forcément aidé dans ce sens. Mais les Torontonians semblent déjà avoir digéré ce départ et se préparent à retourner à la guerre pour défendre leur titre.

« Je me baladais avec quelques assistants. J’ai reçu son SMS et ensuite la nouvelle s’est très vite répandue dans les médias. Je ne suis pas vraiment surpris. Nous savions tout que c’était une possibilité [de le voir partir, ndlr]. Il nous a fait vivre de grands moment et a joué pour nous avec beaucoup de cœur. Nous allons nous souvenir de ce titre pendant longtemps mais nous allons cesser de le célébrer rapidement pour nous remettre au travail. Nous sommes face à un grand défi désormais mais j’ai toujours dit que c’était notre carburant et le réservoir est plein. Nous avons la chance de pouvoir donner un rôle plus important à certains joueurs qui ne s’y attendaient peut-être pas et je pense que nous avons des joueurs capables de gérer cela. J’ai hâte de m’attaquer à ce nouveau défi pour poursuivre un nouveau titre. […] Evidement, c’est décevant [de voir Kawhi partir]. C’est une bonne personne et il était incroyablement agréable à coacher, toujours concentré et prêt à partir au combat. Les gens me demandaient souvent ce que ça faisait de le coacher. Je répondais toujours que la meilleure des sensation était de rester sur le côté et le regarder se mettre au travail. C’est quelque chose que je ne vais jamais oublier. Maintenant on va devoir lui botter le cul. »

Même avec un effectif amoindri, les Raptors sont prêts à assumer leur nouveau statut au sein de la Ligue. On entourera évidement les affrontements entre les Clippers et Toronto dans le calendrier car The Klaw devrait avoir droit à un bel accueil de la part du public de la Scotiabank Arena après la vidéo hommage publiée récemment. Cette signature referme une parenthèse idyllique d’un an au Canada et ses habitants ne sont pas près de l’oublier.

Kawhi Leonard a fait le choix du cœur en se rapprochant de sa ville natale de San Diego tout en rejoignant l’un des favoris pour le titre grâce à son duo avec Paul George. Mais peu importe la suite, il a écrit la plus belle page de l’histoire de la franchise des Raptors et Toronto lui en sera toujours reconnaissant. C’était peut-être un peu trop court pour retirer son maillot, mais on n’en est pas loin vu le bien qu’il a fait à la ville en l’espace de quelques mois.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top