Mavericks

Mark Cuban aime la Free Agency de Dallas : la franchise la plus européenne du Texas a trouvé son équilibre

Dallas cuban

Dallas champion 2021 ?

Source image : Youtube

Le propriétaire des Mavs n’est pas un néophyte. Mark Cuban est dans la Ligue depuis 19 années et a vu son équipe remporter le titre en 2011. Sous l’impulsion d’un bon Général Manager, Don Nelson, Dallas a su se reconstruire, notamment en réussissant sa Draft 2018, dans ce qui aurait pu être une ère de disette post-Dirk.

Là ou d’autres franchises ont préféré tout faire péter pour tenter d’acquérir des stars (coucou Masai 2018, coucou Sean 2019), les Mavericks ont choisi un plan davantage tourné vers ce qu’ils possédaient déjà. À la manière de leur réussite avec Nowitzki, ils font confiance à leur protégé et désormais ROY, Luka Doncic. Le Slovène sort d’une saison incroyable à 21,2 points, 7,8 rebonds et 6 passes de moyenne, qui laisse espérer beaucoup aux fans de Dallas. Zoom sur les nouveaux signataires pour jouer à ses côtés :

Ils ont signés/re-signés :

Kristaps Porzingis (contrat max) / Delon Wright (29 millions sur 3 ans) / Maxi Kleber (35 millions sur 4 ans) / Seth Curry (32 millions sur 4 ans) / Boban Marjanovic (7 millions sur 2 ans) / J.J. Barea (minimum vet)

Ils sont encore agents-libres :

Devin Harris / Salah Mejri/ Trey Burke

Dallas faisait partie des équipes avec du cap cet été. Après la signature de la Licorne, il leur restait une trentaine de millions à dépenser. Pas atteints par la folie de la Free Agency, ils ont recruté de manière intelligente. Les contrats ne semblent pas abusés, les joueurs peuvent tous contribuer et l’ensemble semble cohérent. La ligne directrice semble claire et c’est ce que déclare le président de la franchise à Dwain Price de Mavs.com.

Je ne pense pas que les gens réalisent que nous sommes vraiment satisfaits de ce que nous avons. Nous avons deux pierres angulaires désormais. Quand nous cherchions avant, nous n’avions pas ces gars-là. Maintenant, avec KP et Luka, vous devez réaliser que Luka rend les autres meilleurs.

Luka est donc clairement la première option de l’équipe. Porzi est son lieutenant et l’ensemble des recrues sont là pour aider le collectif à tourner. Sous les ordres d’un Rick Carlisle connu pour ses talents de magicien, on peut imaginer les deux Européens autour de 20/25 points et une floppée de role players vers la dizaine derrière. Le roster est plutôt deep sur chaque poste ce qui peut présager une véritable bonne second unit, reste maintenant à trouver un leader à celle-ci. On touche ici à l’enjeu majeur de cette équipe : trouver ses marques et mettre en place un véritable système, avec une hiérarchie claire, pour gagner des matchs. Le potentiel offensif semble clairement fou là où la défense pourrait poser question. L’ajout récent de Delon Wright montre que le front office réfléchit soigneusement à qui recruter pour compléter un été abouti.

La Conférence Ouest est une vraie jungle, Dallas tentera de tirer son épingle du jeu avec un recrutement à contre-courant de ce qui se fait en ce moment. La première saison sans Dirk risque d’être excitante à souhait et on croit vraiment au potentiel de Doncic comme futur de la franchise. That’s Luka magic.

Source texte : Mavs.com

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top