News NBA

Luka Doncic élu Rookie of the Year 2018-19 : le duel avec Trae Young était magnifique, mais le boss est clairement Slovène

Luka Doncic

Allez, on part pour quinze ans de domination au sourire Colgate.

Source image : NBA League Pass

Parmi les trophées distribués cette nuit par la NBA, celui de Rookie de l’année faisait partie de ceux les plus disputés. Luka Doncic et Trae Young avaient vu leur destin s’entrechoquer dès la Draft 2018 en se croisant en juin dernier entre Dallas et Atlanta, et toute cette première saison en carrière fut un éternel chassé-croisé entre deux gamins enchainant les performances folles. Ce soir le beau gosse slovène a le dernier mot, mais c’est clairement une match-up légendaire qui se dessine, et cela pour notre plus grand bonheur.

Le classement final est sans équivoque mais la course au trophée ne l’aura pourtant pas été. Big up pour commencer à un Deandre Ayton perdu dans le désert de la lose mais pas perdu pour le basket pour autant, mais dans cette catégorie ce sont bien deux hommes qui se seront tirés une bourre magnifique tout au long de la saison. Trae Young, ses bouclettes, ses tirs de dix mètres et ses game winners, puis Luka Doncic, son leadership, ses stats complètement folles et son leadership. Deux hommes qui se seront complètement assis sur la concurrence chez les rookies, et une course dont Luka Doncic sort aujourd’hui vainqueur.

classement ROY

Pas de photo finish, l’ancien sniper du Real Madrid et futur président de la Slovénie est à deux doigts d’une unanimité Curryesque, qui met le doigt aujourd’hui sur son incroyable domination pour un gamin de son âge. 21,2 points, 8 rebonds, 7,6 passes et 1,1 steal par match, merci, au revoir. Huit triples-doubles dès sa première saison NBA, vous reprendrez bien un peu de caviar. Si l’Amérique et quelques irréductibles râleurs avaient des doutes sur la domination potentielle de Luka, ces doutes se sont très rapidement estompés, au moins aussi vite que les step-backs poétiques et soyeux de l’arrière des Mavs. Déjà dans la cour des grands et à plus d’un titre, on attend maintenant de voir ce que pourra donner son association avec Kristaps Porzingis, fantasme texan devenu réalité cet hiver lorsque le géant letton a posé ses grandes jambes abîmées à Dallas.

Si jeune et déjà si bon, si jeune et si beau, si jeune et déjà si tout. Luka Doncic possède la chaise parfaite pour s’assoir sur la Ligue pendant vingt ans, ne reste plus qu’à savoir comment il positionnera son royal séant sur la concurrence.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top