One-on-One

Rui Hachimura, le premier véritable porte-drapeau japonais en NBA : c’est un pays tout entier que Rui fait rêver, à lui de jouer

Sourire étincelant, casquette des Wizards portée fièrement et drapeau japonais arboré subtilement, Rui Hachimura est bel et bien prêt à faire briller le pays du Soleil-Levant.

Source image : NBA League Pass

Le 20 juin 2019 restera à jamais gravé dans l’histoire du basket japonais. En étant sélectionné par les Wizards en 9ème position, Rui Hachimura est tout simplement le premier joueur né en terres nippones à avoir été drafté en NBA. C’est un sacré exploit, et c’est désormais un pays tout entier qui est prêt à pousser derrière son nouveau porte-drapeau préféré. Il aura une immense pression, mais Rui a les épaules suffisamment larges pour rendre fier tout le Japon. 

Entendre son nom le soir de la Draft, venir serrer la main d’Adam Silver et porter une jolie casquette aux couleurs de sa nouvelle franchise, c’est toujours une immense fierté pour n’importe quel joueur de basket. Mais parfois, c’est tout un pays qui se met à rêver grâce à tout cela. Rui Hachimura en est sûrement l’un des plus beaux exemples. En effet, le natif de Toyama portera désormais à jamais l’étiquette du premier joueur japonais à avoir été drafté en NBA. Bon, dit de cette manière, ça ne fait pas lever les foules, mais il faut bien se rendre compte que l’ancien coéquipier de Killian Tillie à Gonzaga est peut-être la clef qui pourrait enfin faire décoller le basket au pays du Soleil-Levant. Bah ouais, parce le judo et le sumo c’est bien mignon, mais la balle orange n’est pas vraiment à la fête au Japon. C’est bien simple, avant jeudi soir, il n’y avait eu que deux Japonais qui avaient eu la chance de fouler les parquets de la Grande Ligue, et on ne peut pas vraiment dire que cela s’était traduit avec beaucoup de succès. Quatre petits matchs avec les Suns en 2004-05 pour le pionnier Yuta Tabuse et quinze apparitions pour Yuta Watanabe sous le maillot des Grizzlies cette saison, et le compte est bon. Vous l’aurez compris, le Japon et la NBA jusque-là, ça fait à peu près 1 000, et c’est d’ailleurs bien pour cela que Mister Hachimura est particulièrement attendu pour ses premiers pas. Le talent du garçon est bien présent, l’engouement de la nation l’est également. Rui est sûrement encore loin d’avoir montré tout ce qu’il avait sous le pied, mais le président de la fédération japonaise Yuko Mitsuya n’a pas manqué de rappeler aux micros d’ESPN que les Japonais étaient déjà extrêmement fiers de leur prodige :

« Le fait que Hachimura [Rui Hachimura, ndlr], un produit issu du système de basket japonais, a été sélectionné à la Draft NBA nous rend extrêmement fiers. »

Il en faut peu pour être heureux, n’est-ce pas ? On ne se rend pas forcément compte de l’impact que cette Draft peut avoir pour nos amis japonais tant le basket français est aujourd’hui pleinement épanoui, mais on parle bien là d’un événement qui marque l’entrée dans une nouvelle ère pour le basket nippon. Oui, Rui Hachimura va probablement faire vibrer des millions de compatriotes au rythme de la Grande Ligue, ce qui était clairement impensable il n’y a pas si longtemps de cela. Mais l’enfant de Toyama va aussi et surtout contribuer comme rarement à populariser la balle orange au pays des sumotoris. Les mangas comme Kuroko’s Basket c’est bien sympa, mais Hachimura en NBA, c’est tout de même vraiment extra. Plus sérieusement, le Japon n’est que la 48ème nation au classement FIBA, et quand on regarde d’un peu plus près son palmarès sur la scène internationale, et bien on en a vite fait le tour. Avec aucune médaille olympique à se mettre sous la dent ni aucune breloque glanée aux Championnats du Monde en cinq petites apparitions, les Nippons n’ont pour le moins pas fait rêver grand monde lorsqu’ils arrivaient à se qualifier pour ces grandes compétitions. Là encore, tout cela pourrait très vite changer grâce à Rui. Bien évidemment, l’ailier des Wizards ne va pas pouvoir faire de miracles, mais il a tout de même déjà réussi à mener son équipe à la Coupe du Monde qui se déroule en Chine cet été. La scène sera idéale pour briller et pour faire rêver tous les gamins japonais, sans oublier que tous les projecteurs seront braqués sur lui l’été prochain lorsqu’il aura l’opportunité de défendre fièrement les couleurs de son pays lors de Jeux Olympiques qu’il vivra à domicile. Le gamin ne va donc pas se contenter de rendre fier son pays en le représentant de l’autre côté du Pacifique, il va également permettre au Japon de développer une véritable culture basket. C’est très fort ça, Hachimura.

La NBA pour les Nippons jusqu’à présent ? Pas la plus grande des success story. La balle orange au Japon ? Loin d’être une passion. Rui Hachimura n’a peut-être pas encore mis un pied sur les parquets américains, mais il se présente d’ores et déjà comme l’emblème d’une nouvelle ère pour le basket japonais. Il y a un pays tout entier qui en attend beaucoup de lui, alors à Rui de jouer.

Source texte : ESPN, FIBA

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top