One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Anthony Davis (#13) !

Anthony Davis

Vite, une situation claire pour le laisser reprendre son carnage habituel !

Source image : NBA League Pass

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2018-19. Alors que les Finales NBA battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2018-19, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un D’Angelo Russell aura plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeMar DeRozan dans son rôle de co-leader aux Spurs. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre, on prend la direction de New Orleans pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2018-19 : 25,9 points, 12 rebonds, 3,9 assists et 2,4 contres à 51,7% au tir et 33,1% de loin en 33 minutes.

# Résultats collectifs : 33 victoires pour 49 défaites, 13ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs Dallas, le 28/12) : 48 points, 17 rebonds, 4 assists, 2 contres et 2 steals à 20/32 au tir.

Comment classer un homme qui n’a joué qu’une demi-saison avant de faire part à ses employeurs de ses envies d’ailleurs ? C’est le dilemme qui nous a été imposé par Anthony Davis cette année avec une campagne 2018-19 particulièrement… chelou du côté de New Orleans. Auteur d’un gros début de saison, comme d’habitude, le Monosourcil a décidé de donner un gros coup dans l’échiquier en faisant savoir qu’il souhaitait quitter la Louisiane juste avant la trade deadline. Résultat, les Pelicans ont entamé leur deuil avant qu’un trade ne soit signé et cela a donné une deuxième partie de saison awkward dans laquelle le joueur a continué d’empiler ses stats sur les courtes minutes de temps de jeu qui lui étaient accordées pour conserver sa cote au plus haut sans prendre le risque d’abîmer le All-Star. Depuis février, ses apparitions ont été aussi rares que déconcertantes. AD donnant l’impression de pouvoir tourner en 40-20 les yeux fermés mais devant se contenter d’un quart-temps pour planter sa petite vingtaine de points. Tout ça pour que l’on apprenne que les Pelicans seraient en réalité bien chauds pour le conserver en association avec Zion Williamson la saison prochaine. De notre côté, on ne demande qu’une seule choses : clarifier la situation pour en finir avec ce flou ambiant qui ne nous permet pas de profiter de ce joueur magnifique à 100%. On parle quand même de l’un des meilleurs joueurs de la Ligue qui a déjà mené son équipe en Playoffs plus d’une fois.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    11 juin 2019 à 13 h 00 min at 13 h 00 min

    Ton maitre Lebron il va tellement te prendre en levrette comme sa petite pute que t’est ,sale diva de merde

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top