Timberwolves

Pablo Prigioni rejoint le staff des Wolves : en cas de besoin, il pourra même donner un coup de main à la mène

Pablo Prigioni

Ça serait toujours mieux que Jeff Teague.

Source image : Youtube

Les Wolves du nouveau GM Gersson Rosas continuent de faire leur marché à Brooklyn. Après Gianluca Pascucci, c’est au tour de l’ancien meneur argentin des Knicks, Pablo Prigioni, de rejoindre le staff des Loups. Ils auraient peut-être mieux fait de le mettre titu à la place de Jeff Teague, non ?

A Minneapolis, on continue de multiplier les signatures pour changer le front office et le staff. Fraîchement arrivé à la tête de la franchise, le nouveau GM Colombien Gersson Rosas a décidé de faire du ménage dans le staff et les hautes sphères des Loups, et pour ça, il aime bien aller se servir chez les Nets. Après Gianluca Pascucci qui est devenu le GM adjoint de la franchise, c’est au tour de Pablo Prigioni de quitter Brooklyn pour devenir le spécialiste offensif du coach Ryan Saunders selon Adrian Wojnarowski d’ESPN. Sur le papier, cette arrivée semble assez logique, puisque le GM connait bien Prigioni, faisant partie du staff des Rockets quand l’Argentin était joueur à Houston. Mais c’est également toute une structure à laquelle Rosas semble s’intéresser. Pablo Prigioni était en effet depuis avril 2018 adjoint à Brooklyn au sein du staff de Kenny Atkinson. Gianluca Pascucci, lui, gérait le scouting pour les Nets depuis 2016. Les Wolves voient d’un sacré bon œil ce qu’il se passe à Brooklyn, et ce n’est pas pour rien qu’on s’intéresse aux hommes des Nets en ce moment. Ils ne sont pas les seuls.

En ce moment, Brooklyn perd pas mal de monde au sein de son staff et de sa direction. En plus de ces deux bonhommes qui ont été charmés par le projet des Wolves, leur assistant GM Trajan Langdon a fait ses valises pour aller voir si l’herbe n’était pas plus verte chez les Pelicans. Avec ce genres de départs successifs, on pourrait se dire que la vie à Brooklyn doit être bien  pourrie. Mais on doute un peu que ce soit le cadre de vie qui soit à l’origine de tout ce chamboulement chez les Nets. La franchise new-yorkaise a tout simplement l’air de payer les conséquences d’une forte progression, d’un changement de statut. Ils sortent d’une très belle saison, où ils ont échoué au premier tour des Playoffs face aux Sixers, mais cela marque les fruits d’un travail entaméil y a quelques années suite au remplacement de Billy King à la tête du front office. Alors forcément, les types qui sont à la tête d’une aussi belle progression commencent à avoir la cote. Les Wolves l’ont bien compris, et Rosas a décidé de jouer la carte Nets pour le nouveau visage de sa franchise. Prigioni a montré des qualités à Brooklyn, il connait la Ligue avec quatre saisons en NBA où il était arrivé sur le tard, à 35 ans, après avoir joué en Argentine et en Espagne. Le garçon a un bagage, avec trois franchises NBA au compteur, l’expérience de trois championnats différents, et une belle médaille de bronze autour du cou, gagnée aux JO avec le copain Ginobili. Sur le papier au moins, il peut être vraiment intéressant dans son rôle de spécialiste de l’attaque, mais on se dit qu’après ce grand chamboulement dans les hautes sphères, il va aussi falloir être efficace à l’ouverture de la Free Agency chez les Wolves.

Pablo Prigioni pose ses valises à Minny, et malheureusement pour les fans des Wolves, ce ne sera pas pour prendre le poste à la mène. Le GM Rosas continue de faire du ménage dans la franchise, et il semble opter pour un staff jeune, qui aura la grosse mission de retrouver les Playoffs la saison prochaine. Pour ça, entraîneur adjoint  médaillé au JO ou pas, il va falloir être solide et sacrément convainquant pendant la FA les gars.

Source texte : ESPN – Adrian Wojnarowski

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top