Mondial

Le roster de Team USA continue de se dessiner : les beaux noms affluent, la concurrence se fait déjà dessus

Gregg Popovich

Il peut sourire Pop, il ne devrait pas avoir trop de questions compliquées à se poser en Chine cet été.

Source : youtube

Les Finales NBA sont encore loin d’être terminées, mais ce n’est pas pour autant qu’on ne se projette pas joyeusement vers la fin de l’été. Bah ouais, une Coupe du Monde, ça fait toujours rêver, et comme souvent, compétition internationale rime avec Team USA de malade. Si les noms d’Anthony Davis, de James Harden et de Kemba Walker ont déjà été mentionnés, la liste s’est encore un peu plus affinée, et on pourrait bien assister à quelques belles branlées. 

Ah, elle semble bien loin l’époque où les Américains étaient prenables lors d’une compétition internationale. Oui, les conneries du début des années 2000, c’est bien terminé. À chacune des grosses compétitions internationales, Team USA ne se gêne plus pour envoyer l’artillerie lourde, histoire de faire comprendre à tout le monde qui sont les rois de la balle orange. Bon, forcément, avec cet été d’esprit là, ça part souvent sur des tournois à +30 de moyenne hein, et si certains espéraient que cela changerait en Chine cet été, et bah c’est loupé. Les premiers joueurs locked par Gregg Popovich et son staff ? Anthony Davis, James Harden et Kemba Walker, rien que ça, mais le camp d’entraînement de la sélection ricaine se fera à 18. Les places restent donc nombreuses, et elles ne devraient pas être attribuées aux pequenots du coin, loin de là. Forcément, on est jamais trop prudent, alors autant inviter quelques garçons au talent certains afin de sélectionner ce qui se fera de mieux pour distribuer quelques fessées à la fin de l’été.

Ah ça, on ne manque jamais d’options lorsque l’on est coach de Team USA. En effet, si les premiers noms qui avaient été mentionné pouvaient déjà faire pas mal flipper, les derniers en date sortis par les différents médias américains n’ont rien pour rassurer la concurrence. Si l’on en croit le très bien informé Adrian Wojnarowski, des garçons comme Damian Lillard, C.J. McCollum et Bradley Beal seraient dans les petits papiers de Pop, de quoi monter une petite équipe déjà bien sympathique. Bon, on est pas fortiches en maths, mais là on a que six noms et il nous en faut dix-huit. C’est vrai, c’est d’ailleurs bien pour ça que le Woj ne s’est pas arrêté là. Eric Gordon, Kyle Kuzma, Donovan Mitchell, Brook Lopez, Kevin Love et Jayson Tatum devraient donc également prendre part au camp d’entraînement du mois d’août. Alors oui, ce ne sont pas les blazes qui font le plus rêver quand on pense Team USA, mais ce n’est pas pour autant que ce roster n’est pas en mesure de désosser absolument toutes les nations qui se dresseront en face. Puis bon, quand on apprend derrière que Paul Millsap, P.J. Tucker, LaMarcus Aldridge ou encore Khris Middleton pourraient être du déplacement également, on se rend tout de suite compte qu’un effectif aussi complet dans les mains d’un stratège comme Gregg Popovich, ça ne pourra faire que de gros dégâts. Ah oui, au fait, pour définitivement démoraliser les troupes adverses, Zion Williamson pourrait bien rentrer dans le roster final s’il venait à être convaincant dans son rôle de sparring partner au mois d’août. On vous avait prévenu, l’effectif de Team USA va être flippant.

La liste de Gregg Popovich s’affine donc de plus en plus, et ça ne présage rien de bon pour la concurrence. Les noms cités ne sont peut-être pas ceux qui font le plus rêver, mais bon, on devrait tout de même se diriger vers une compétition où Team USA enchaîne les grosses branlées sans trembler, jusqu’à ce qu’elle croise la route des hommes de Vincent Collet, évidemment. 

Source texte : CBS Sports / Twitter Adrian Wojnarowski

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    11 juin 2019 à 18 h 21 min at 18 h 21 min

    et Zion ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top