Suns

Les Suns seraient chauds pour transférer leur 6ème choix de la Draft 2019 : qui a un bon vétéran à offrir en échange ?

Suns devin booker deandre ayton
Source image : montage youtube

Qui veut un joli petit 6ème choix de Draft tout chaud, le 20 juin prochain ? Les Suns, propriétaires de ce pick, ne sont pas sûrs et certains de conserver leur spot. Si un beau package est proposé dans les 15 prochains jours, il pourrait y avoir du transfert le soir de la grande cérémonie.

On continue dans la folle course aux rumeurs, et cette fois c’est dans l’Arizona qu’on se déplace. En effet, comme nous l’écrivions hier soir, la dernière Mock Draft 2019 signée Jonathan Givony sur ESPN est sortie, avec son lot de nouvelles informations. On a évidemment des tonnes d’anecdotes à récupérer et à analyser, notamment sur le choix des Lakers en quatrième place ou celui des Bulls en septième. Mais entre ces deux équipes se situe Phoenix, posté en 6ème place. Les Suns, on le sait, ont fait de grands changements sur ce début d’intersaison et notamment dans ses coulisses. Nouveau coach, coucou Monty Williams, nouveau management, coucou Jeff Bower, on tourne la page dégueulasse de ces dernières années et on construit quelque chose de solide et de sérieux autour de jeunes phénomènes comme Devin Booker ou Deandre Ayton. Ce duo, qui est attendu par tout l’Arizona pour les années à venir, a besoin d’une structure saine. En leur offrant un entraîneur comme Monty avec sa réputation de gros bosseur, les nouvelles bases sont prometteuses. Mais plus qu’une histoire de coach ou de mentor, c’est un effectif cohérent qui doit être mis en place autour de Shaq et Kobe 2.0 (lol). Et les Suns, soyons francs, ont proposé un des vestiaires les plus désordonnés de toute la NBA l’an passé. Trop de jeunes, pas de véritable meneur de jeu, des mouvements fréquents, aucun sentiment de stabilité, comment ne pas réaliser une saison de merde et donc rester dans les profondeurs de la Ligue en grandissant dans un tel environnement ? Si la frustration a dominé le quotidien des fans de l’Arizona, l’optimisme reprend ses droits en ce moment avec un management qui veut agir de la bonne façon. C’est donc en étant ouvert à différentes possibilités que James Jones et ses boys vont aborder la Draft 2019, dont l’utilisation de ce 6ème choix de Draft. Faut-il impérativement sélectionner un jeune joueur, un de plus, juste pour remplir le besoin évident au poste de meneur ? Pas si vite. Les rumeurs deviennent de plus en plus bruyantes, Phoenix pourrait tout à fait échanger ce choix le soir de la Draft.

Les décisionnaires de Phoenix ont fait comprendre à différentes franchises NBA qu’ils étaient ouverts à la possibilité de transférer leur 6ème choix de Draft, si le bon vétéran sur les lignes arrières est proposé en échange.

Bien évidemment, qui dit bon vétéran sur les lignes arrières veut surtout dire meneur d’expérience. Avec Booker verrouillé au poste 2, pas besoin de lui mettre un autre arrière dans les pattes. Cependant, tout est envisageable dans la NBA actuelle. On voit de plus en plus d’équipes opter pour des lignes extérieures avec deux joueurs au profil d’arrière plutôt qu’un meneur typique et un coéquipier à ses côtés, la finale de la Conférence Ouest entre Jamal Murray – Gary Harris et Damian Lillard – C.J. McCollum en étant une preuve. La question est alors la suivante. Si les Suns sont logiquement peu intéressés à l’idée de mettre encore un ado dans leur cinq majeur, surtout à un poste aussi crucial, quelles équipes seraient intéressées à l’idée de réaliser un transfert ? Pour cela, il faut surtout se pencher sur les franchises possédant un meneur d’expérience, qui sont en transition, et qui seraient ravies d’ajouter un pick dans le Top 10 de la Draft 2019. On peut penser à Jrue Holiday et les Pelicans, Mike Conley et les Grizzlies, ou Jeff Teague et les Wolves par exemple. Malheureusement, ces trois profils assez différents ont un point commun, un salaire assez lourd, qui demandera bien plus qu’un pick de Draft précieux en échange. Il faudra équilibrer la balance, donc intégrer probablement des Tyler Johnson ou TJ Warren dans la balance. Si Phoenix décide plutôt de partir sur l’acquisition d’un meneur via la free agency, c’est plutôt sur le poste d’arrière créateur qu’il faudra se pencher, et hormis Bradley Beal qui a un profil similaire à celui de Booker, on a du mal à voir ce qui vaudra un 6ème choix de Draft.

Situation compliquée pour les Suns. La Draft 2019 approche, l’envie de sélectionner un meneur comme Coby White ou Darius Garland ne semble pas ultra-excitante, et il faut un meneur vétéran pour encadrer ces jeunes. Les rumeurs vont s’accélérer, à surveiller de très près jusqu’au 20 juin prochain.

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Rafou

    4 juin 2019 à 16 h 49 min at 16 h 49 min

    HeY
    J’ai une bonne idée pour les fans des warriors (ps j’en suis un)
    Tu envoies linvingston + ton pick 28 + 1 ou 2 joueurs du roster style Lee etc
    Contre le pick 6 histoire de préparer l’après Durant

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top