Los Angeles Clippers

Les Clippers prennent 50K d’amende pour tampering : fallait pas dire du bien de Kawhi, bientôt on ne pourra même plus regarder les matchs

Doc Rivers

Et s’il l’avait comparé à Chandler Parsons… amende ou pas ?

Source image : Twitter - @ESPNNBA

Tiens, ça faisait longtemps. En cette période de finale tous les observateurs ont évidemment les yeux rivés sur la confrontation entre les Warriors et les Raptors, et ces messieurs les GM, présidents ou autres coachs se succèdent sur les plateaux TV pour donner leur avis sur Toronto, Golden State ou tout autre sujet en rapport avec une grosse baballe orange. Et quand on dit trop de bien d’un joueur ? Pan-pan cu-cu, ça s’appelle du tampering et on sort le chéquier.

Magic Johnson s’est retrouvé plusieurs fois pris au piège, après avoir crié un peu trop fort son amour pour Paul George, Giannis Antetokounmpo ou encore Ben Simmons, bien avant l’épisode Anthony Davis. Il faut dire que Magic est un peu boubourse à ce niveau-là, entier diront ses défenseurs, et on note d’ailleurs que ces excès de tampering ont tous eu pour effet de faire venir les joueurs sus-cités à Los Angeles, bah non. Bref, tout ça pour dire que… le tampering est désormais un mot définitivement rentré dans le lexique NBA, et que chaque sortie médiatique d’un acteur de la Grande Ligue est aujourd’hui scruté et étudié afin de faire le plus de pognon possible à grands coups d’amendes d’éviter tout excès de zèle concernant un joueur. Le dernier en date à s’être fait prendre à ce petit jeu ? Doc Rivers, qui a donc eu le malheur de dire un peu trop fort que Kawhi Leonard lui rappelait un certain Michael Jordan. Et quand on est coach en NBA et que l’on dit ça à propos d’un futur free agent… ça s’appelle donc du tampering. Bruh.

« Il est ce que l’on a vu de plus proche de Michael Jordan ». Voilà le genre de phrase qui vous coûte aujourd’hui 50 000 boules, pour avoir simplement daigné participer à un débat d’idées avec ce filou de Stephen A. Smith et… Magic Johnson encore lui. Barbe de trois jours et œil de lynx, le Docteur Rivières est comme nous, il hallucine devant les perfs de Kawhi et répond quand on lui pose des questions. Sauf que pépère sait qu’il est écouté et qu’il sera repris dans les médias, et dans ce cas il aurait donc mieux fait de tourner sa langue not one, not two, not three mais bien sept fois dans sa bouche avant de brailler sa prose amoureuse en antenne nationale. Car la NBA possède une ligne Internet, a donc évidemment eu vent des déclarations so tapageuses du Doc et en a profité pour sortir la sulfateuse, beaucoup mois drôle que celle de Jim Carrey dans The Mask, et envoyer une belle amende de 50K en recommandé aux Clippers. C’est comme ça en 2019, et bientôt les mecs n’auront même plus le droit de répondre « oui » à la question « untel est-il gentil ? ». Monde aseptisé bonjour, mafia du dollar gagné en claquant des doigts bonjour, et on en connait un qui doit être bien seumé d’avoir mis les pieds sur le plateau d’ESPN.

50 000 balles pour avoir donné son avis, à notre goût, assez innocemment, merci Magic et tes techniques de loubard, tu as donc fait du tampering et de sa chasse l’un des cancers de notre belle NBA. Pour notre part on va désormais faire très attention car, en tant qu’actionnaires majoritaires des Châteauroux TrashTalkers, dire du bien d’un joueur NBA pourrait très vite nous jouer des tours. Ah oui tiens, question pour finir, est-ce que les Clippers auraient été punis de la même manière si le Doc avait comparé Kawhi à Chandler Parsons ? A vos stylos, vous avez quatre heures.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top