One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Ben Simmons (#24) !

Ben Simmons

« J’entends pas les haters. »

Source image : NBA League Pass

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2018-19. Alors que l’on attend le début des Finales NBA, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2018-19, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un D’Angelo Russell aura plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeMar DeRozan dans son rôle de co-leader aux Spurs. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre, on prend la direction de Philadelphie pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2018-19 : 16,9 points, 8,8 rebonds, 7,7 assists et 1,4 interception à 56,3% au tir en 34,2 minutes.

# Résultats collectifs : 51 victoires pour 31 défaites, 3ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (@ New York, le 13/01) : 20 points, 22 rebonds et 9 assists à 10/13 au tir, on vous rappelle qu’il joue meneur.

Lentement mais sûrement, on se rapproche du triple-double de moyenne longtemps jugé inatteignable avant de Russell Westbrook ne s’en mêle. Pas mal quand même, sachant qu’il ne s’agit que d’un sophomore. On précise au cas où Donovan Mitchell aurait zappé. D’ailleurs, l’Australien a fait fort en décrochant sa première invitation pour le match des étoiles dès sa deuxième saison pro. Même si son modèle a changé de Conférence pendant l’été, la perf’ reste folle, surtout pour un type qui n’a jamais marqué un triple en saison régulière de sa vie. Il lui reste bien sûr des points à bosser à commencer par ce fameux tir extérieur pour devenir injouable mais avec sa vision du jeu et sa présence au rebond (22 prises contre les Knicks, ça commence à faire), il est déjà l’un des cadres incontournables de cette équipe des Sixers. Avec Jimmy Butler et Tobias Harris sur le départ, il sera encore le co-leader de Philly la saison prochaine avec son copain Joel Embiid. Un peu moins dominant que le Camerounais, il doit encore apprendre à être décisif dans les matchs importants. Car niveau régularité on est déjà tout en haut et on a parfois vraiment l’impression de voir un Bron Junior évoluer sous nos yeux. Prochaine étape ? Un triple-double de moyenne et la discussion pour le MVP, tout simplement.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top