One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Donovan Mitchell (#27) !

Donovan Mitchell

La surprise est passée mais Spida n’a pas l’intention de baisser le rythme.

Source image : YouTube

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2018-19. Alors que l’on attend le début des Finales NBA, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2018-19, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un D’Angelo Russell aura plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeMar DeRozan dans son rôle de co-leader aux Spurs. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre, on prend la direction de Salt Lake City pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2018-19 : 23,8 points, 4,1 rebonds, 4,2 assists et 1,4 interception à 43,2% au tir et 36,2% du parking en 33,7 minutes.

# Résultats collectifs : 50 victoires pour 32 défaites, 5ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs Denver, le 09/04) : 46 points, 7 rebonds, 4 assists et 2 interceptions à 14/26 au tir dont 5/8 de loin et un career-high égalé pour le sophomore contre les dauphins de la Conférence Ouest.

C’est une régression par rapport à la saison dernière, mais le sophomore a quand même réussi à monter en régime progressivement tout au long de cette campagne pour améliorer ses moyennes de rookie. Toujours le seul et unique vrai scoreur de l’effectif, Spida a vu les défenses se resserrer après son exceptionnelle première saison chez les pros. La transition a été compliquée mais on commençait à peine à parler de sophomore wall que le produit de Louisville a trouvé la clé. Un peu plus gestionnaire, un peu moins gourmand du parking, Don Mitchell a recherché l’efficience tout au long de cette saison pour alterner entre les combinaisons avec son pivot français et les pénétrations au coeur de la raquette. Il aurait pu grimper de quelques places dans ce Top 30 mais nous avons considéré que le vrai patron chez les Mormons s’appelait bien Rudy Gobert. Le dernier rempart de la quatrième meilleure défense de la Ligue a eu plus d’impact que le meilleur scoreur de la 17ème attaque NBA et c’est pourquoi on retrouve Spida aujourd’hui. Le natif d’Elmsford dans l’état de New York peut tout de même être fier. Son copain de promo, Jayson Tatum, a eu plus de mal à confirmer sa bonne saison rookie du côté de Boston. Reste à savoir si Ben Simmons fait quant à lui partie de ce Top 30 et continue de lui tirer dans les pattes comme depuis son premier jour en NBA.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top