Lakers

Les Lakers ont pris leur décision : pas de remplaçant pour Magic, Rob Pelinka va commander le navire

Rob Pelinka
Source image : YouTube

Il y a 5 semaines, Magic Johnson quittait subitement les Lakers, à une clope et demi du dernier match de la saison régulière de la franchise californienne. Un remplaçant a-t-il été trouvé ? Non, mais cela ne devrait pas poser de soucis. Enfin, pour le moment.

La réflexion a eu lieu, les échanges se sont déroulés, et une décision a bien été prise. Non, les Lakers ne nommeront pas de nouveau président des opérations basket afin de remplacer Magic à la tête du navire jaune et violet. C’est il y a un peu plus d’un mois que la planète basket, et surtout la cité des anges, était secouée pendant plusieurs heures. Arrivé quelques mois auparavant afin de remettre les Lakers tout en haut de la Ligue, Magic devait bosser avec Rob Pelinka en tant que General Manager et donc gérer la devanture du magasin. C’est Johnson qui faisait les apparitions télévisées, c’est Johnson qui s’occupait des médias, et c’est donc Johnson qui allait faire son maximum pour ramener une star à Los Angeles. Jackpot, en signant LeBron à l’été 2018, le sourire le plus brillant de L.A pouvait rayonner encore plus. On voyait donc mal en quoi Magic décidait de quitter le bateau à quelques heures du dernier match de la saison des Lakers, mais son choix était fait. Jeannie Buss, toujours reine de la région, devait ainsi réfléchir à la suite et rapidement car le business devait continuer à rouler. Qui prendre ? En qui avoir confiance ? Et qui accepterait de bosser à ses côtés, avec Rob Pelinka, pour offrir une bague à LeBron et une nouvelle aux Lakers ? Après des dizaines d’heures de remue-méninges et autant de scénarios envisagés, Buss a finalement décidé de ne pas chambouler davantage sa franchise. Ce sera donc statu quo, et vamos tous ensemble.

Rob Pelinka restera ainsi en charge de la plupart des opérations quotidiennes, avec un circuit qui semble plutôt défini au moment où ces lignes sont écrites. Jeannie tout en haut, des rapports permanents envoyés à son bureau, puis Kurt Rambis et ses sbires à tenir au courant pour que les décisions soient validées en triangle. Pas sûr que ce soit le plus pratique ou excitant, mais après avoir erré dans le brouillard pendant des semaines ce n’est peut-être pas plus mal ainsi. C’est surtout que le viseur va désormais être braqué sur Pelinka, et ce pendant un été crucial pour la franchise de L.A. En effet, comme on le sait, LeBron n’est pas venu uniquement pour tourner des films avec des lapins et des Monstars, il y a des Finales NBA à retrouver. Et il va falloir l’entourer bien comme il faut pour ce faire. Et il y aura donc des jeunes à devoir trier, afin de savoir qui conserver et qui envoyer dans un potentiel transfert. Quid de Lonzo, de Kuzma, de Hart et d’Ingram ? Et avec quel matos Frank Vogel et Jason Kidd vont-ils pouvoir bosser ? Que faire de ce foutu 4ème choix de Draft, qui donne forcément envie de développer une pépite, mais pourrait aussi se traduire en précieuse monnaie d’échange ? Quels joueurs séduire cet été dès le 1er juillet, lorsque les portes de la free agency seront ouvertes ? Oui, cela en fait des questions auxquelles Pelinka va devoir répondre. Mais c’est peut-être le meilleur test qu’il y aura, pour vraiment juger les aptitudes de Rob. Arrivé à Los Angeles avec l’approbation de Kobe son ancien client en tant qu’agent, Pelinka est désormais le boss des Lakers et toutes les décisions seront désormais reliées à son nom, au lieu de celui de Magic.

Que la fête et le travail commencent. Rob Pelinka a un jour dit à Kobe qu’il souhaitait être à la tête des Lakers, c’est désormais chose faite. Le GM a du pain sur la planche mais une exceptionnelle opportunité devant lui : au boulot, on va observer tout ça de très près.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top