Celtics

Le feuilleton Kyrie Irving continue : et si l’avenir d’Uncle Drew à Boston dépendait de celui d’Anthony Davis ?

Anthony Davis

Bon, et bien, Danny Ainge semble bien parti pour nous faire vivre un été complètement dingue.

Source image : TrashTalk

Au sortir d’une post-season désastreuse, l’avenir de Kyrie Irving du côté de Boston semble de plus en plus difficile à imaginer. Pourtant, Danny Ainge n’entend pas les choses de cette manière et croit toujours être en mesure de prolonger Uncle Drew cet été. La raison ? Elle pourrait bien s’appeler Anthony Davis. 

Va-t-il partir, va-t-il rester, on ne sait vraiment plus sur quel pied danser avec Kyrie Irving à quelques semaines de l’ouverture de la free agency. Si sa fin de saison en tout point ratée du côté des C’s peut nous faire penser que l’ère Uncle Drew à Boston va très vite prendre fin, cette affaire est bien loin d’être terminée et un paramètre pourrait tout chambouler. En effet, l’avenir du meneur celte du côté de Beantown pourrait directement dépendre de celui d’Anthony Davis. On le sait, le mono-sourcil a tapé dans l’œil du boss des Celtics dès son arrivée dans la Grande Ligue, mais l’idée d’être associé à l’actuel Pelican n’a jamais semblé déplaire à Kyrie Irving. Dès lors, on comprend tout de suite mieux le raisonnement du GM des Celtics. Si l’on en croit Frank Isola de The Athletic, Danny Ainge semble persuadé qu’une arrivée d’AD dès cet été pourrait convaincre l’ancien meneur des Cavs de rester. Choper Anthony Davis aux Pelicans pour faire prolonger Kyrie Irving, l’affaire ne semble pas simple, mais voilà sur quels dossiers devrait plancher le front-office des Celtes dès les premières heures de la free agency.

Sauf que les Celtics sont loin d’être les seuls à espérer récupérer Anthony Davis, et il faut bien comprendre également que les Pelicans pourraient se tourner vers d’autres franchises pour transférer leur superstar. Si le premier choix de la prochaine draft récupéré miraculeusement par NOLA à la lottery mardi soir n’a pas fait changer d’avis AD, il n’en reste pas moins que la franchise de la Nouvelle Orléans se trouve désormais dans une situation bien plus confortable pour espérer obtenir la meilleure contrepartie possible. En effet, les différents packages que pourrait potentiellement offrir Boston semblaient être les plus intéressants pour les Pels au mois de février. Malheureusement pour Boston, la « Rose Rule » a contraint les Celtics à attendre l’été pour être en mesure de faire une offre à la partie adverse, et pendant ce temps-là, les jeunes joueurs que pourrait potentiellement inclure Danny Ainge dans un trade n’ont pas véritablement épaté la galerie. Si Jaylen Brown a fait des Playoffs honnêtes, Jayson Tatum est lui loin d’avoir sorti des performances époustouflantes, de quoi refroidir NOLA ? Peut-être, même s’il reste évident que les Celtics font toujours partie des équipes qui possèdent l’un des packages les plus intéressants à offrir. L’affaire s’annonce donc compliquée, comme prévu, mais Danny Ainge le sait, s’il veut convaincre Kyrie Irving de rester, il n’aura pas beaucoup d’autre choix que de sortir de sa manche une offre que les Pelicans ne pourront pas refuser.

Si beaucoup de gens voient déjà Kyrie Irving poser ses valises du côté de New York ou de Los Angeles cet été après sa post-season désastreuse avec les Celtics, Danny Ainge semble lui confiant quant à ses chances de prolonger son meneur cet été. Mais pour cela, le boss des C’s le sait, il faudra probablement qu’il trouve un moyen de faire venir Anthony Davis. 

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top