Raptors

Preview Raptors – Sixers, Game 7 : Toronto doit tenir son rang mais Philly n’est pas d’accord

entre-deux

Il fait chaud là-aussi tiens. C’est le Noooord mais il fait chauuuud.

Source image : NBA League Pass

hDeuxième match de la soirée et deuxième Game 7 de ces demi-finales de Conférence. Le genre de match à faire sourire n’importe quel humain, même Jean-Pierre Bacri ou François Cluzet. Le lieu du choc ? Scotiabank Arena,Toronto, Ontario, Canada. L’heure du crime ? 1h du matin, 1h du matin, 1h du matin. Allez, en avant, prêts, partez.

Deux des cinq majeurs les plus dingues de toute la Ligue, peut-être bien le meilleur en attaque contre le meilleur en défense d’ailleurs. Le n°2 contre le n°3, la base. Le feu contre la glace. Car tout oppose les deux franchises qui s’affronteront dans l’arène de la banque de Scoty, et pas seulement le ballon qui sera lancé dans quelques heures par l’arbitre principal. D’un côté un squad aguerri, expérimenté, agrémenté ça et là de quelques (de un) jeunes fifous plutôt doués au basket. De l’autre ? Une bande de jeunes fifous désireux de mettre la Ligue à leurs pieds, pas vraiment expérimentés, mais épaulés ça et là par un ou deux mecs aguerris et dans la force de l’âge. Tout se regroupe. Le chaud, le show même, contre le froid ? Prenez un Joel Embiid entertainer, comédien, loquace et trashtalker, opposez-le à un Marc Gasol taiseux, efficace uniquement dans l’exemple, rempli de fondamentaux et surtout pas de fioritures. Prenez également un Kyle Lowry qui porte ses Raptors en silence (la plupart du temps), qui aime arroser mais dont les perfs ne se lisent pas toujours sur la feuille de match, et opposez-le à un Ben Simmons adepte des fous rires en conférence de presse et adepte également des triples-doubles mais beaucoup moins des tirs à longue distance. Prenez pour finir un Kawhi Leonard muet, froid comme une lame mais terriblement efficace, peut-être le meilleur d’entre-nous, et opposez-le à… Jimmy Butler évidemment, sang gelé dans les veines mais capable de taper du poing sur la table voire de le mettre dans la gueule de l’ennemi. On termine tranquillement ? Prenez un banc plus que solide la saison passé mais problématique durant ces Playoffs (salut Fredo, on parle de toi là) et opposez-le à un banc annoncé problématique… mais étonnamment efficace durant ces Playoffs (salut… James Ennis, celle-là il fallait la prévoir).

Voilà à quoi on aura droit ce soir pour cette ultime bafouille entre Sixers et Raptors. D’entrée de jeu les Dinos avaient haussé le ton en défense et le duo Siakam – Kawhi s’était chargé de la punition ? Rapidement Brett Brown avait trouvé les solutions jusqu’à retourner une première fois la série. Puis Kawhi s’est fâché tout rouge… et Philly a relevé la tête pour s’offrir, pour nous offrir ce Game 7 qu’un paquet d’entre-nous annoncions avant le début de la série. Alors à qui le dernier mot ? A un Joel Embiid torturé par Big Spain et par un ventre qui lui joue des tours ? A un Jimmy Butler en mode guerilla ? A un Ben Simmons qui se mue parfois en mini-LeBron ? Les Sixers fans acquiescent sans doute. A un Kawhi qui continue son parcours immaculé sur ces Playoffs ? A un Pascalou Siakam déchaîné ? A un Kyle Lowry qui ferme la bouche de tous les défenseurs de la cause veggie ? We the North est d’accord. Réponse dans quelques heures pour savoir qui de nos deux candidats ira défier les Bucks, tranquillement installés devant leur télé ce soir avec du pop-corn et leur petit calepin…

Deux Games 7 le même soir, la vie est trop bien faite. Après Nuggets – Blazers un peu plus tôt cap à l’Est, et nous on n’aura en tout cas pas bougé du canap’. Alors rendez-vous soon pour le grand spectacle, celui que l’on attend pendant des mois toute l’année. Chic, c’est vraiment trop cool.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top