Bulls

Chris Fleming assistant aux Bulls : Jim Boylen récupère un assistant des Nets, ça semble être un bon plan

Jim Boylen Chicago Bulls

Jim Boylen va avoir du renfort

Source image : NBA League Pass

Prolongé par les Bulls après avoir pris la place de Fred Hoiberg en cours de saison, Jim Boylen commence à se constituer un staff. Le coach de Chicago a recruté Chris Fleming, jusqu’ici assistant aux Nets.

Récupérer un assistant-coach officiant dans une franchise qui a réussi sa reconstruction et atteint les Playoffs cette année, voilà qui semble être un choix avisé. Ça tombe bien pour les Bulls, c’est la décision qui a été prise. Jim Boylen confirmé au poste de head coach, voici Chris Fleming qui arrive pour prendre le rôle de premier assistant. C’est Adrian Wojnarowski qui lâche l’info, et c’est enfin une bonne nouvelle pour Chicago, englué dans les tréfonds de la Ligue depuis deux ans. Avec seulement 22 victoires cette saison, il n’y avait pas beaucoup de motifs de satisfaction dans l’Illinois, hormis peut-être la lotterie à venir. Arrivé après 24 matchs pour remplacer Fred Hoiberg, Boylen n’a pas fait de miracles. En même temps, lorsque Lauri Markkanen et Zach LaVine, supposés être vos deux meilleurs joueurs, ratent respectivement 30 et 19 matchs, difficile d’espérer tirer grand chose d’une saison. Le rookie Wendell Carter a montré de belles choses, mais sa saison s’est également limitée à 44 rencontres. Justin Holiday, plus gros temps de jeu de l’équipe, a été tradé à Memphis, remplacé par Otto Porter Jr, arrivé lui de Washington, en échange de Bobby Portis et Jabari Parker. La greffe de ce dernier, payé 20 millions de dollars, n’avait tout simplement pas pris.

De son côté, Chris Fleming, ancien coach de… l’Allemagne, sort d’une superbe saison à Brooklyn aux côtés de Kenny Atkinson. Dans une situation similaire à celle des Bulls il y a seulement trois saisons, les Nets ont parfaitement géré leur rebuild et ont atteint les Playoffs. Éliminés avec les honneurs par les Sixers, les coéquipiers de D’Angelo Russell seront l’une des places chaudes de la free agency cet été. Fort de cette expérience, on peut imaginer que Fleming saura trouver les mots pour garder ses troupes mobilisées, même lorsque Windy City sera à 3-27 avec Ryan Arcidiacono comme meilleur marqueur. Le groupe est jeune, très jeune, avec le seul Robin Lopez comme vrai vétéran l’an dernier. Free agent cet été, pas sûr que le pivot soit retenu, après avoir été mis au placard au profit du tanking lors des deux dernières saisons. Il faudra tout de même quelques vétérans pour encadrer les jeunes Taureaux, sans quoi la galère continuera dans l’Illinois. Les Nets ont eu le nez fin avec Jared Dudley ou DeMarre Carroll, deux joueurs que l’on pensaient perdus pour le basket. Tout deux sont free agents cet été… alors pourquoi Gar Forman ne s’inspirerait-il pas de la réussite de Brooklyn ?

Dans tous les cas, c’est une belle addition au staff de Jim Boylen qu’on réussi les Bulls. Pas le genre qui fera bondir Chicago au classement, mais une belle contribution dans l’optique de bâtir un environnement sain, propice aux développements des jeunes joueurs talentueux dont regorge la franchise.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top