Blazers

Le coup de Nikola Jokic sur Enes Kanter fait causer : Playoffs Basketball pour certain, vraie faute pour d’autres

Nikola Jokic Enes Kanter

On vous laisse vous faire votre propre avis.

Source image : NBA League Pass

Vingt-quatre heures après, on peine toujours à redescendre après ce match marathon entre Denver et les Blazers. Finalement, ce sont les locaux qui sont repartis du Moda Center avec la victoire mais ils ont peut-être perdu Enes Kanter sur un contact litigieux avec Nikola Jokic.

L’interprétation est évidemment différente selon le camp dans lequel on se place. Ce qui est sûr, c’est que pivot des Nuggets savait très bien que son adversaire souffrait déjà de l’épaule gauche après une chute lors du Game 5 face aux Thunder et qu’il avait failli ne pas participer au premier match de la série au Pepsi Center. Finalement bien présent, le Turc a repris son chantier habituel en faisant mal à Denver dans la peinture. Evidemment, le Joker avait activé le mode All-Star en attaque mais en défense son vis-à-vis lui a bien mis la sauce aussi avec 26 points (son meilleur score en Playoffs cette saison) à 11/14 au tir. Cela n’avait pas empêché les dauphins des Warriors en régulière de l’emporter mais les deux rencontres suivantes ont terminé dans la poche des Blazers et sur un contact d’abord passé quasiment inaperçu, on a pu apercevoir tout le vice du Joker lors de ce Game 3 à rallonge. C’est le dernier arrivant dans l’Oregon qui s’est lui-même chargé d’envoyer la vidéo aux arbitres de la NBA sur les réseaux, réclamant justice aux hommes en gris après cet acte qu’il juge comme antisportif.

« Jetez un putain de coup d’œil à ça s’il vous plaît. »

Le tweet a fait le tour du pays et même un peu plus et, évidemment, les avis divergent en fonction de l’état où sa villa est installée. Du côté de Portland, on crie au scandale. Terry Stotts voit clairement une faute et attend de savoir si la Ligue va réexaminer l’action pour prendre les mesures nécessaires en donnant une faute technique ou une faute flagrante à retardement au Serbe. Dans l’autre camp, Mike Malone ne voit rien de plus qu’un box-out un peu musclé et réfute toutes les accusations faites à propos de son joueur fétiche au micro de Royce Young d’ESPN. L’inverse nous aurait quand même un peu surpris quand on connaît l’enjeu de cette série.

« C’est une action normale. Je pense que Terry se trompe ici. Personnellement, je pense qu’il n’y avait rien de malveillant. Au même titre que certains écrans lors des deux premiers matchs, je pense qu’il n’y avait rien de méchant là-dedans. C’est les Playoffs. Nous sommes tous de grands garçons et nous jouons d’une manière appropriée. Je connais Nikola depuis quatre ans. Ça ne correspond pas à se personnalité, il n’a pas ça dans ses gènes. Il n’y va jamais avec l’intention de blesser quelqu’un. Donc je ne suis définitivement pas d’accord avec les propos de Terry. »

Chaque coach prend la défense de son joueur et c’est de bonne guerre. A l’inverse du geste de Draymond Green sur LeBron James lors des Finales 2016, la NBA ne devrait pas aller jusqu’à suspendre le Joker qui devrait donc bien être en tenue pour tenter de revenir à hauteur des Blazers dans cette série à partir d’une heure du matin. Par contre, la présence de Nénès est mise entre gros guillemets pour ce Game 4. Le moustachu admettait après le match qu’il avait aggravé sa blessure à l’épaule et qu’il ne sentait plus son articulation après avoir joué son plus gros total de minutes en carrière avec quasiment une heure au compteur. Avec moins de deux jours pour récupérer, il va falloir que les anti-douleurs soient sacrément efficaces pour lui permettre de tenir sa place. A croire que c’est une position maudite après la terrible blessure de Jusuf Nurkic à quelques jours du début des Playoffs.

C’est le genre de twist qui peut faire basculer une série. Déjà fragiles à l’intérieur, les Blazers pourraient souffrir en cas de forfait de leur nouveau pivot titulaire. Mais on peut compter sur le mental du Turc pour serrer les dents et revenir l’air de rien pour tout donner face au All-Star cette nuit. S’il avait encore besoin d’un peu de motivation, c’est vite vu. A croire qu’il devrait presque dire merci.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top