Blazers

Un troisième quart-temps all-time de Damian Lillard face au Thunder : 25 points en 12 minutes… mais une défaite au bout

Damian Lillard pari

Le Dame Time a duré 12 minutes cette nuit.

Source image : NBA League Pass

Dans un match de guerriers entre le Thunder d’Oklahoma City et les Blazers de Portland, Damian Lillard s’est particulièrement illustré. Pas seulement par des joutes verbales avec Russell Westbrook mais aussi du fait d’un troisième quart-temps absolument prodigieux.

32 points, 4 rebonds, 6 passes à 10/21 au shoot, à 3/9 du parking et à 9/10 aux lancers. Cette ligne de stats n’a sur le papier rien d’exceptionnel, et encore moins pour un joueur fabuleux tel que Damian Lillard. Sauf que voilà, sur ces 32 points, 25 ont été inscrits dans un seul et même quart-temps. Oui, vous avez bien lu, sur les douze minutes qui séparent la mi-temps de l’ultime quart-temps, le meneur de Portland a planté 25 pions, it was Dame Time comme disent les Russes. Rendez-vous compte, c’est carrément plus… du double de points que ce que l’équipe entière des Pacers a inscrit sur la même période face à Boston. On le sait que Dame Dolla est un pyromane exceptionnel hein, et qu’il peut prendre feu à n’importe quel moment, mais là, c’était tout de même extrêmement violent. Si on vous détaille la ligne statistique du bonhomme sur ces fameuses douze minutes de jeu, cela donne donc 25 points, 2 passes et 1 rebond à 8/11 au tir, à 3/4 de la buvette et à 6/6 depuis la ligne des lancers. Absolument aberrant. Nonobstant, vous vous en douterez, si ce quart-temps est si fou et si la performance d’ensemble n’est pas si extraordinaire, c’est que notre ami au numéro 0 a bien galéré sur le reste du match et ce sont plutôt ses coéquipiers qui ont maintenu cette équipe des Blazers dans le match. C’est là que l’on peut mesurer l’impact du meilleur rappeur de la NBA puisque sur cette troisième période, sa franchise l’a emportée 43 à 37 tandis que sur l’ensemble de la rencontre, c’est une défaite 120 à 108 des hommes de Terry Stotts. Il faut un grand Damien pour un grand Portland.

Ce genre de performance n’est pas sans nous rappeler le fameux coup de chaud de Klay Thompson qui lui avait encore été à un niveau au-dessus. Pour rappel, lors d’un match de saison régulière des Warriors face aux Kings le 23 janvier 2015, l’homme au bouc avait planté 37 points à 13/13 au tir dont un fabuleux 9/9 à trois points dans le seul troisième quart-temps, lui aussi, record qui semble à peu près imbattable. Il n’empêche que là, c’est en Playoffs que le joueur de l’Oregon vient de claquer cela et sur la truffe de son meilleur ennemi Russell Westbrook. Malheureusement, cette carbonisation de la défense du Thunder est totalement amoindrie par la défaite, on en connaît des héros dans la lose (coucou Devin Booker, coucou les français dans à peu près tous les sports) mais ça n’a jamais exactement le même goût, le même héritage. Alors bien sûr il faut féliciter Damian pour cela mais il ne faut pas oublier de le critiquer sur le reste de son match, franchement moyen, qui coûte peut-être la victoire à la franchise de l’Oregon et qui remet dans la série les potes de Paul George. Ne t’en fais pas Dame, il te reste maximum quatre matchs dans cette série pour refaire une performance à peu près similaire mais avec la victoire au bout cette fois, et le pire c’est qu’il en est totalement capable.

Que vast’il rester de ce match ? L’exploit de Damian ? La victoire d’OKC ? Sans doute un petit peu des deux. Alors ce dernier va-t-il tout mettre en œuvre pour que nous ne retenions que lui lors des futurs matchs de la série ? Certainement, et on hâte.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top