Warriors

Stephen Curry devient le plus gros sniper de l’histoire des Playoffs : bonne chance pour venir le chercher

Stephen curry

Ça fait plus de 4 bombes par match, c’est tout.

Source image : NBA League Pass

L’insolent de service est de retour avec un nouveau record tout aussi absurde que les autres. Stephen Curry a activé le mode Playoffs dès le 13 avril et devient le nouveau recordman du nombre de filoches à trois points en postseason avec 386 bombes en carrière au printemps. Allez, ciao Ray !

Ceux qui s’attendaient à un nouvel upset à Oakland ont dû être déçu. Les Warriors ont totalement maîtrisé leur sujet contre les Clippers, appuyant sur l’accélérateur juste quand il le fallait pour passer une soirée tranquille en faisant un clin d’œil aux Sixers et aux Raptors. Victoire facile des champions en titre qui ont pu compter sur un Stephen Curry de rêve pour garder les voisins de L.A. à distance raisonnable tout au long de la soirée. Sous le regard de tout son clan, le Chef a donné le ton d’entrée pour faire comprendre à tout le monde que Golden State était en mission et qu’il comptait bien aller chercher le titre de MVP des Finales qui manque encore à son palmarès. A la fin, ça fait 38 points, 15 rebonds et 7 assists mais ce qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui ce sont ses huit flèches du parking (sur 12 tentatives) qui lui permettent officiellement de dépasser Ray Allen au classement des plus grands snipers de l’histoire des Playoffs avec 386 tirs primés depuis son premier match de postseason contre les Nuggets en avril 2013.

Stephen Curry : 386
Ray Allen : 385
LeBron James : 370
Manu Ginobili : 324
Reggie Miller : 320
Klay Thompson : 305
Kobe Bryant : 292
J.R. Smith : 288
Derek Fisher : 285
Paul Pierce : 276
Kevin Durant : 270

On se rend compte que trois joueurs du roster actuel des Warriors se trouvent dans le Top 11 de cette catégorie et qu’il ne leur faudra que quelques tours de plus pour tous se rapprocher du Top 5. Si vous doutiez encore du caractère all-time de cette équipe, regardez juste les noms qui les accompagnent dans cette liste à commencer par notre maître à tous, le grand Gérard. L’autre information importante qui donne le tournis, c’est qu’il n’aura fallu que 91 matchs au Baby Faced Assassin pour dépasser Ray Allen et ses 171 caps en Playoffs. Malheureusement pour LeBron et ses 239 apparitions en Playoffs, ce n’est pas cette année qu’il pourra essayer de tenir le rythme puisqu’il suivait probablement cette performance sur son yacht en compagnie de Dwyane Wade et Carmelo Anthony au large de Miami. Dans le genre insolence, on n’est plutôt pas mal. Et dire qu’il n’a que 31 piges et qu’il a encore prévu de martyriser les ficelles aux mois d’avril, mai et juin pour les cinq prochaines années au bas mot. Bon courage à ceux qui arrivent derrière parce que le game-changer va avoir du mal à être délogé.

Avis aux Trae Young, Buddy Hield ou encore Devin Booker, pour espérer concurrencer le maître il va d’abord falloir songer à disputer les Playoffs. Mais pas de panique, Stephen Curry avait mis quatre ans pour connaître sa première postseason avec les Warriors alors tout est encore possible.

Source texte : NBA

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top