Hornets

Le non-transfert de Marc Gasol à Charlotte, voilà un événement qui pourrait pousser Kemba Walker à partir cet été

Kemba Walker
Source image : NBA League Pass

Un All-Star titulaire va regarder les Playoffs à la téloche, il s’agit de Kemba Walker. Frustré par la non-qualification des siens pour les phases finales, le meneur sera agent-libre cet été et pourrait quitter Charlotte. Il faut aussi dire qu’un épisode autour de Marc Gasol n’a pas aidé les Hornets en février dernier… 

On ne le met peut-être pas dans la même catégorie que les Kawhi Leonard et Kevin Durant de la free agency 2019, mais il fait bien partie du haut-panier des gros poissons à pêcher, aux côtés des Kyrie Irving, Klay Thompson et Jimmy Butler de la Ligue. C’est le niveau de jeu auquel Kemba joue cette année, et depuis des années, qui lui permet d’avoir ce spot privilégié. Le problème ? C’est que les cinq garçons que l’on vient de mentionner se préparent tous pour de gros Playoffs, tandis que Walker se prépare à faire couler le café et engloutir des beignets devant sa télé. Encore une fois, les phases finales se joueront sans Kemba, sauf que le timing n’a jamais été aussi mauvais pour sa franchise. En effet, agent-libre en juillet prochain, Walker peut tout à fait rester à Charlotte où il a joué toute sa carrière, mais il peut aussi partir et enfin jouer dans une équipe qui vise autre chose qu’une lutte pour un strapontin en Playoffs. C’est ce scénario qui fait suer les fans des Hornets, bien conscients que leur star en a marre. Pourtant, niveau comm, difficile de demander mieux de la part de Cardiac Kemba. Impeccable depuis ses débuts, le meneur a affirmé en boucle que Charlotte c’était chez lui, et qu’il ne voulait pas tomber dans les tentations de départs. On sait aussi que, sauf surprise, le management dirigé par Mitch Kupchak et Michael Jordan mettra une blinde sur leur All-Star dès le 1er juillet, afin de le conserver. Personne ne pourra mettre plus de thunes sur la table que les Hornets, c’est la loi de la NBA qui veut ça. Il existe un pépin cependant, et un vrai. Entre envie de persévérer, possibilité de s’en mettre plein les poches et évoluer dans une franchise ambitieuse, quel critère est placé tout en haut de la liste de Kemba ? Pour le savoir, un événement ci-dessous pourrait nous aider, et cela vient de l’émission spéciale tenue par Adrian Wojnarowski et Zach Lowe ce vendredi soir sur ESPN.

On pourrait penser que Kemba Walker, en étant un garçon des grandes villes, voudrait rentrer à New York. Pour jouer chez les Knicks ou avec les Nets par exemple. Mais Charlotte, c’est sa maison. Et c’est admirable à regarder de loin, sauf qu’il risque de ne rien gagner là-bas, quand on voit la façon dont leur effectif est assemblé aujourd’hui. Je crois vraiment que ce qui s’est passé lors de la dernière trade deadline l’a profondément affecté. J’en ai parlé à plusieurs personnes, ça l’a vraiment marqué. Les Hornets étaient très proches d’avoir Marc Gasol, puis le transfert n’a finalement pas eu lieu, et au final Gasol est allé à Toronto. Kemba a regardé autour de lui et s’est demandé ce que le management voulait construire sérieusement ici.

On s’en souvient encore, et les habitants de Charlotte aussi. Les Grizzlies voulant se séparer de Marc Gasol, quelques équipes étaient à la lutte pour récupérer le pivot espagnol et les Hornets semblaient en pole position. Ils y étaient, prêts à dégainer, les bases d’un transfert étaient en place, et Kemba était évidemment au courant de la chose, en tant que franchise player du coin. Puis, soudainement, tout s’est effondré pour les frelons, qui ont vu la franchise de Memphis envoyer leur intérieur vers Toronto. Autant dire que le niveau de frustration a été all-time pour tout le monde, voyant qu’un deal qui aurait pu transformer la saison – et peut-être l’histoire – des Hornets n’avait finalement pas lieu. On dit bien l’histoire des Hornets, car si Walker part cet été, on pourra revenir en arrière et secouer la tête en revivant cette foutue trade deadline. Car la suite ? On la connaît désormais. Une fois le transfert avorté avec Charlotte, Marc Gasol va se poser peinard à Toronto, les Grizzlies vont faire leur chemin de leur côté, et Kemba va se retrouver encore une fois dans le siège du con. Un énorme run pour tenter de retrouver les Playoffs, des efforts malheureusement pas assez nombreux de la part de ses coéquipiers pour lui permettre de réaliser son rêve, et un triste ticket pour la Loterie de la Draft plutôt que pour les phases finales. Encore une saison de gâchée, et en plein prime pour le meilleur marqueur de l’histoire de la franchise. Difficile de ne pas regarder dans le rétroviseur et se demander ce qui se serait passé avec un gros Gasol à l’intérieur. Difficile, aussi, de ne pas regarder l’effectif des Hornets, la répartition des salaires, et se demander comment Kemba peut rester dans un tel bourbier.

Peut-être que Kemba Walker prolongera à Charlotte cet été, croyant au projet Kupchak et à un avenir lointain avec les Hornets. Peut-être qu’il partira, et laissera derrière lui une belle carrière en Caroline du Nord. Mais une chose est certaine. Walker aura tout donné, et pas sûr qu’on pourra en dire de même de son management.

Source : ESPN – Woj & Lowe

1 Comment

1 Comment

  1. Ji Rue Vacances

    14 avril 2019 à 17 h 55 min at 17 h 55 min

    Je pense que le plus gros problème c’est contrat de Batum, cette franchise est condamnée pour encore 2-3 saisons.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top