Pelicans

David Griffin nommé aux commandes des Pelicans : la valse à mille temps de Brel made in NBA continue

David Griffin

Première mission, le cas Anthony Davis à gérer.

Source image : YouTube - FOX Sports Ohio

Et ça continue. Promotions, démissions, renvois, incompréhensibles ou davantage justifiés : on est en train de faire un gros ménage de printemps un peu partout en NBA. Dernière news en date, David Griffin, architecte de l’ombre du titre de Cleveland en 2016, qui débarque en tant que big boss chez les Pels.

Ce n’est un secret pour personne, New Orleans est actuellement l’une des franchises les plus bordéliques de la Ligue, secouée en long et en large par la demande de trade la plus retentissante de ces dernières années, dans son impact et dans ses conséquences. Anthony Davis veut se faire la malle, lui qui sera agent libre en 2020. Cette demande a fait imploser les Lakers et a plongé les Pelicans dans un malaise profond. Il fallait quelqu’un pour redresser la barre et remplacer Danny Ferry, qui assurait l’intérim depuis le récent renvoi de Dell Demps et qui n’était visiblement pas chaud pour prendre ce job avec les responsabilités qui vont avec. Il fallait quelqu’un avec de l’expérience, un certain bagage, pour gérer ce qui sera sans doute l’été le plus important de l’histoire de la franchise, qui doit sortir d’une relation toxique avec son franchise player de longue date tout en faisant en sorte que la contrepartie soit suffisante pour assurer l’avenir derrière. Pas simple…

Mais pour ce qui est du CV, David Griffin se pose là, tout de même. L’ancien GM de Cleveland, où il a travaillé sept ans, est un des grands hommes de l’assemblage de cette équipe des Cavaliers ayant réussi à faire tomber d’une manière historique, lors des Finals 2016, ce monstre que représentaient les Warriors. C’est donc avec le sentiment du travail accompli sans doute que Griffin s’en est allé à l’été 2017 (il n’avait pas trouvé d’accord avec Dan Gilbert), c’est comme s’il avait senti la patate arriver tiens… On espère qu’il a bien profité de sa période d’inactivité, RSA et tout et tout, puisque là ce qui l’attend est loin, loin, de ressembler à du chômage. C’est donc Adrian Wojnarowski d’ESPN qui nous annonce que Griffin a accepté un rôle de vice-président exécutif à New Orleans, et qu’il supervisera l’ensemble des opérations basket. On peut avancer que le principal intéressé a dû avoir pas mal de garanties quant au sérieux du projet, vu qu’il a recalé plus d’une équipe depuis son départ de l’Ohio, notamment les Sixers et les Knicks. VP, on est plutôt sur du gros poste là, et cette nomination ne serait que la première étape d’une restructuration profonde dans l’organigramme, que ce soit au niveau du staff ou des ressources. Les Pels veulent tout retaper, et ce n’est pas une mauvaise initiative en soi, mais au final niveau sécurité de l’emploi, il doit y en avoir plus d’un qui a peur de décrocher son téléphone en Louisiane, si ce n’est Alvin Gentry, qui, selon les mêmes sources, n’aurait aucun souci à se faire pour son poste de head coach.

Sur le papier, c’est un bon move que viennent de réaliser les Pelicans. Après, comme toujours, à voir dans les faits, mais ce qui est à peu près sûr en revanche, c’est que quand David Griffin va mettre les pieds sur le chantier pour la première fois, la remontada effectuée face à Golden State il y a trois ans ne va plus lui sembler aussi difficile.

Source texte : Adrian Wojnarowski/ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    13 avril 2019 à 19 h 22 min at 19 h 22 min

    On verra bien ce qu’il arrive à faire ,bon courage à lui pour l’off season
    et surtout café ,il en aura besoin
    ps: si il pouvait nous faire le miracle AD et trouver un moyen de trade Solomon Hill ,le mec sera GM of the year l’an prochain

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top