Pistons

Officiel : les Pistons se qualifient pour les Playoffs, nouvelle désillusion et grosses vacances pour les Hornets

Reggie Jackson

Ce fut parfois moche, mais l’essentiel est assuré : retour des Playoffs à Motown !

Source image : YouTube

Ils auront tenu jusqu’au bout, et vont donc pouvoir reparler de Playoffs en bombant le torse. A la lutte avec Charlotte, les Pistons ont validé leur ticket pour le Top 8 de la Conférence Est, il y aura donc des phases finales dans le Michigan.

Comme quoi, le calendrier peut avoir son importance en NBA. Pendant plusieurs semaines, il était difficile de concevoir l’absence d’Andre Drummond et compagnie pour ces Playoffs 2019, l’avance étant suffisante pour s’éviter une frayeur. Puis, les Pistons ont fait une Pistons, en s’inclinant dans des matchs importants, notamment un crucial face aux… Hornets. Et à domicile, s’il-vous-plaît. Suite à cette défaite, devant un public frustré et avec un Blake Griffin très nettement diminué, la question se posait à moitié sérieusement. Et si Detroit nous chokait ça dans le dernier virage ? Heureusement, et comme mentionné en préambule, le calendrier s’est occupé du reste. Les Grizzlies, battus sur un comeback de l’antéchrist, puis les Knicks, battus cette nuit avec nettement moins de frayeurs, voilà le genre de duo dont les hommes de Dwane Casey avaient besoin. Une doublette d’adversaires plus redoutables, et on parlerait différemment. Mais Detroit a fait le boulot, Detroit est aujourd’hui qualifié pour les Playoffs, et Detroit peut désormais recharger ses batteries. C’est un des sujets qu’il faudra justement surveiller dans les prochains jours, car déjà que l’effectif du Michigan n’est pas très profond, si en plus Blake n’est pas à 100% (ne serait-ce que 80%) cela risque d’aller très vite sur ce premier tour de phases finales. En même temps, on ne s’attend pas à un miracle chez les Pistons, la dynamique de fin de régulière n’est pas exceptionnelle, la qualification s’est faite dans la douleur, Griffin est clairement en peine et il n’y a pas eu de miracle venant du banc. On fera donc une preview longue et détaillée de la matchup fort sympathique qui attend nos amis de Motown ce weekend, mais au moins l’objectif principal a été validé, il y aura des Playoffs dans la nouvelle salle des Pistons. Après une première saison tristounette en sortie de déménagement, les gars de Motor City vont pouvoir montrer à leurs fans qu’il y a à nouveau du basket fin-avril.

Et qui dit qualification des Pistons dit ? Beh oui, élimination des Hornets. Une équipe de Charlotte qui aura tout donné dans la bataille, mais qui aura été trop courte à bien des niveaux. Pourtant, c’est peu dire si on avait halluciné sur les deux game winners de Jeremy Lamb face aux Raptors, ainsi que le dernier quart de Frank Kaminksy à Detroit. Dans cette période cruciale de la saison, les joueurs de Charlotte n’y allaient pas à moitié pour offrir les Playoffs à leur ville. Sauf que la route était trop tendu, et surtout les Pistons avaient assez de marge d’erreur pour se foirer. Sans avoir à se regarder avec dégoût dans la glace, les Hornets peuvent se dire qu’ils auront été proches de retrouver les PO mais que c’était encore un peu juste. Un game winner encaissé en moins, une blessure en moins, quelques calls en moins. Cela se joue à ça, parfois, une saison prolongée ou non. Mais maintenant va venir le plus difficile côté Caroline du Nord, et donc cette incertitude liée à l’avenir des Hornets. Quid de Kemba Walker, dont certains pensent qu’il a joué son dernier match en carrière ce mercredi sous le maillot de Charlotte ? Le meneur pourrait tout à fait prolonger dans sa franchise de toujours cet été, comme il pourrait tout à fait décider de jouer en mai, ailleurs. Nicolas Batum, Tony Parker, mais aussi Michael Kidd-Gilchrist et Jeremy Lamb, nombreuses sont les têtes dont il va falloir s’occuper pour préparer au mieux le futur de cette équipe. James Borrego, lui, est en place. Et certains de ses jeunes, coucou Monk coucou Bridges, ont de quoi être responsabilisés cet été. Mais qu’en sera-t-il du reste de l’effectif dans six mois ? C’est là que Mitch Kupchak va devoir nous donner des réponses claires, et rapides.

Les Hornets peuvent souffler un vrai coup, la prochaine fois qu’on les reverra ce sera en octobre prochain. Alors que côté Pistons, pas de temps à perdre ! Repos, ravitaillement, déplacement et premier tour des Playoffs à préparer… avant de tenter un joli petit push de comm à domicile, histoire de remplir une salle tristement vide depuis deux ans.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top