Nuggets

La relation unique entre Mike Malone et Nikola Jokic : un bon lien entre un coach et son franchise player, ça aide

Nikola Jokic

Une amitié entre un coach et son joueur, ça aide à s’épanouir.

Source Image : YouTube

On savait que Mike Malone était un coach proche de ses joueurs, de nombreux témoignages étaient déjà venus étayer cette affirmation. La relation qu’il entretient avec Nikola Jokic le prouve à nouveau et, surprise, les Nuggets sont deuxièmes de l’Ouest cette saison.

Une bonne relation entre un coach et son franchise player est primordiale dans la réussite d’une équipe. Cette thèse a été confirmée par Gregg Popovich himself dans son magnifique discours le jour du retrait de maillot de la légende Tim Duncan. Mike Malone a bien entendu ses mots et s’efforce de les appliquer à la lettre. Il cultive une relation particulière avec son big man, Nikola Jokic, comme le développe Harrison Wind dans un excellent papier pour le BSN Denver. Arrivés en même temps dans le Colorado, le lien entre les deux hommes ne cesse de grandir année après année, été après été. Car aussi fou que cela puisse paraître, le technicien a déjà accompagné par deux fois son pivot dans son village natal de Sombor en Serbie pendant les grandes vacances. Preuve de cette confiance mutuelle, Nikola n’autorise que trois personnes à monter sur son cheval, Dream Catcher : son parrain, sa petite-amie et… son entraîneur. On imagine facilement Mike Malone en train de chevaucher Dream Catcher dans les pleines de l’Est européen. Ces vacances ont permis aux deux hommes de faire davantage connaissance en dehors du cadre du basket, de savoir comment ils fonctionnaient. Une aide dans sa position d’entraîneur selon l’ancien coach des Kings qui sait désormais comment gérer son poste 5, quand il doit être dans l’affection ou plus dans la dureté et ainsi de suite. Au vu des résultats et de la saison du Joker, il semblerait que ça marche. A l’inverse, on n’imagine pas deux secondes que ce type d’histoire ait été possible entre Jimmy Butler et Fred Hoiberg à l’époque.

En effet, à moins de dix matchs de la fin de la saison régulière, Denver se classe deuxième de la Conférence Ouest à 0,5 match des Warriors. Le franchise player, lui, tourne à 20,2 points, 10,8 rebonds et 7,6 passes de moyenne sur la saison. On vous laisse relire cette ligne et vous rappeler que le Joker est pivot. Ce total de caviar le positionne onzième chez les passeurs, derrière dix meneurs alors que le second meilleur intérieur passeur est Marc Gasol, 45ème du classement avec 4,5 passes de moyenne par match. Tous les indicateurs sont au vert et Nikola devrait logiquement finir dans le Top 5 du classement MVP tandis que Mike devrait atteindre au moins le podium chez les coachs. Il reste encore dix matchs aux Nuggets pour aller titiller Golden State au sommet de la Conférence Ouest et mettre un point d’honneur à leur merveilleuse saison. Leur calendrier n’est pas le plus aisé pour y arriver mais la franchise du Colorado et son magnifique collectif peuvent survoler ce challenge. Jamal Murray, Gary Harris ou encore Paul Millsap témoignent eux aussi d’une bonne relation avec Malone, comme a peu près chaque joueur que le coach au eu entre ses mains, et cela pourrait faire la différence en Playoffs quand ses hommes seront prêts à mourir sur le parquet pour leur entraîneur.

On ne dit pas que Malone et Jokic sont les nouveaux Popovich et Duncan, pas du tout. Mais la relation entre les deux hommes est forte, les anecdotes sont belles et ce lien peut être une explication à la saison magnifique des Nuggets.

Source texte : BSN Denver

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top