One-on-One

Nicolas Batum sort du cinq majeur des Hornets : simple essai, ou révélateur des choses à venir ?

Nicolas Batum
Source image : NBA League Pass

Petit événement tricolore ce jeudi soir, lors du match remporté par les Hornets à domicile face aux Wolves. Dans le 5 majeur de Charlotte ? Pas de traces de Nicolas Batum, qu’on a plutôt retrouvé en sortie de banc.

Tiens tiens, voilà un changement qu’il est intéressant à analyser. Et forcément, quand on est dans un cas de figure pareil, on sort les gants et la loupe pour effectuer nos recherches. Cette nuit, les Hornets recevaient Minnesota et devaient se rattraper après avoir perdu au finish face aux Sixers en début de semaine. Un match que Kemba Walker et ses potes pouvaient remporter, sachant que les Wolves ne sont pas non plus dans une forme incroyable, notamment afin de maintenir leurs maigres espoirs de qualification en Playoffs. Cependant, au moment où les titulaires sont annoncés, il manque un joueur auquel on est habitués : hop, Dwayne Bacon dans le cinq, et c’est Nico qui se retrouve jambon. Un choix qui, collectivement parlant, a fait ses mini-preuves puisque Charlotte a l’air d’avoir apprécié ses nouvelles rotations dans une victoire, mais un choix qui n’a pas transcendé un des deux joueurs concernés. Le Français (2 points à 1/5 au tir) n’a pas semblé dans la forme de sa vie et l’Américain (4 points à 1/8 au tir) n’était pas bien meilleur. Mais alors pourquoi cette soudaine décision de fin de saison ? En regardant en détail, on peut se poser la question.

Déjà, il faut savoir que cela faisait un bail qu’on n’avait pas vu Nico en sortie de banc. Jamais le tricolore a été remplaçant depuis son arrivée aux Hornets, si on parle uniquement de saison régulière. En 280 matchs à Charlotte, Batum n’a connu que l’entre-deux de début de match aux côtés de ses copains. Il faut remonter à l’époque de Portland, en 2012, pour voir un match de régulière sans Nico présent au démarrage. Par contre en Playoffs, c’est pour quelques matchs de la saison 2015-16 qu’on avait pu observer l’intéressé en sortie de banc, un choix qui était d’ailleurs à l’initiative de Nicolas puisqu’il avait parlé à l’époque à Steve Clifford, coach de l’époque, pour avoir ce nouveau rôle et ne pas flinguer le bon fonctionnement du nouveau cinq majeur. Pour en revenir à la question posée dans le paragraphe précédent, on peut avancer plusieurs pistes. Déjà, le fait que Coach Borrego veut tester ses jeunes maintenant que la fin de saison approche, ce n’est pas comme si Charlotte jouait sa vie sur ces trois dernières semaines de compétition. On a vu Miles Bridges intégrer le cinq de départ depuis quelques temps, peut-être qu’il s’agit là d’une responsabilisation des jeunots pour mieux les développer. Ensuite, l’entraîneur des Hornets peut aussi vouloir tester différents lineups, pour faire en sorte que son vétéran français trouve sa place. Parfois bon, parfois fantomatique, Nicolas réalise une saison déroutante et peut-être que son coach veut le relancer sous un nouvel angle, lui qui avait vu Batum produire efficacement en sortie de All-Star Break.

Peut-être aussi qu’il s’agit d’une précaution pour un aspect médical dont on n’a pas encore conscience, publiquement parlant. Ou alors, et c’est là une piste à observer de près, on est peut-être devant un début de transition qui va se confirmer jusqu’à la fin de la régulière, et qui annonce de nouveaux plans en Caroline du Nord. Comme dit précédemment, Batman n’a connu que le 5 majeur, lorsqu’il était sous Clifford et l’ancien management en place. S’il a gardé ce spot avec Mitch Kucpchak et James Borrego à bord, peut-être qu’une page va bientôt se tourner avec un Nicolas marchandé dans une autre équipe de la Ligue. On aurait initialement du mal à voir cela se produire compte-tenu (1) de l’arrivée de Tony Parker, (2) de l’appréciation que le staff des Hornets a pour la capacité de Batum à encadrer les jeunes et (3) ce contrat qui pèse quand même méchamment lourd (bien sûr qu’il reste 52 millions de dollars sur deux ans), mais s’il y a bien une chose à ne jamais dire en NBA, c’est le mot jamais. Pour peu que le management ait pris sa décision ou la prenne prochainement en voyant des kids se marrer et à développer, peut-être faudra-t-il se préparer à un deal dans les semaines autour de la Draft 2019.

Pour le moment, on est en observation. Nicolas Batum a été sorti du cinq majeur des Hornets, pour des raisons encore inconnues. On surveillera les déclarations des cadres, de l’entraîneur et les tendances sur cette fin de régulière, car ce qui pourrait aujourd’hui être un détail de rotation pourrait vite devenir un sujet de discussion sur l’Hexagone.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top