Thunder

Le maillot de Kevin Durant devrait être retiré à OKC : c’est pas nous mais Nick Collison qui le dit

Kevin Durant
Source image : SportsCenter

Nick Collison a eu son maillot retiré à OKC cette semaine, et c’était totalement mérité. Mais en voyant l’intérieur du Thunder être ainsi honoré, plusieurs observateurs se sont posés cette question : est-ce que le numéro 35 de Kevin Durant flottera un jour au plafond de la Chesapeake Arena…?

C’est une vision qui, pour certains, a quelque chose d’horrible. Comme une trahison, une insulte à l’histoire, un nettoyage violent des blessures passées. Un jour, il y aura évidemment le numéro 0 de Russell Westbrook hissé dans les hauteurs de l’Oklahoma, et applaudi pendant environ 40 minutes par une fanbase en délire devant le joueur le plus spectaculaire, marquant et important de l’histoire de la franchise. Mais le simple fait d’imaginer le 35 de KD aux côtés du Brodie peut faire hérisser les poils d’un paquet de bras. Il faut dire que l’histoire est encore récente, et le temps n’a pas encore eu l’effet escompté. Le 4 juillet 2016, Durant secoue la planète basket et gifle son équipe de toujours en décidant de quitter le Thunder afin de rejoindre les Warriors. Le fait isolé de partir ne mérite pas de lapidation en place publique, mais ceux qui se souviennent du contexte sont déjà en train de rayer les murs avec leurs ongles. On parle de rejoindre les Warriors à 73 victoires en saison régulière en 2016. Les Warriors qui étaient à 3 minutes de réaliser le back-to-back. Les Warriors qui viennent d’éliminer… le Thunder en finale de conférence, alors que Durant et sa clique menaient la série 3-1. Les Warriors qui ont fait cauchemarder les fans d’OKC, eux qui se délectaient de chaque opposition dominée par Westbrook sur Curry. Oui, le 4 juillet 2016, Kevin Durant s’est mis une cible dans le dos avec marqué persona non grata au marqueur rouge. Chaque visite de l’ailier a évidemment été ensuite ponctuée par des huées, des cupcakes, des majeurs et autres joyeusetés assez compréhensibles. Mais cette décision prise par KD il y a bientôt trois ans l’empêchera-t-il d’être un jour honoré par la franchise qui aujourd’hui le reçoit avec des sourcils froncés ? Nick Collison, qui était au centre de l’attention cette semaine, a donné sa propre réponse.

C’est à la franchise du Thunder de prendre la décision, mais si cela ne tenait qu’à moi, oui (en ce qui concerne le retrait de maillot de Kevin Durant à OKC). Il représente tellement de choses dans l’histoire du basket chez le Thunder, il y a joué une grande partie de sa carrière ici. Beaucoup de ces hommages sont liés à ce qu’une franchise souhaite mettre en avant, et je pense que les joueurs apprécient réellement cela. Mais je n’en fais pas tout un débat, je laisserai les autres le faire pour moi. Je dis juste qu’il représente quelque chose de grand dans ce qui a été réussi ici.

Un peu compliqué, honnêtement, de voir un scénario dans lequel le temps ne cicatrise pas la blessure de tous. Certes, le départ de KD à Golden State a été, est et restera all-time dans le classement des mouvements les plus controversés dans l’histoire de la NBA, mais ce qui restera tout aussi all-time est la contribution globale de Durant chez le Thunder. On est quand même sur un MVP de saison régulière, un garçon adoré pendant tout son passage à OKC, un type proche de la communauté, qui a grandement aidé la franchise de l’Oklahoma à réaliser une transition exemplaire après avoir quitté Seattle. On est sur un quadruple meilleur marqueur de la Ligue, un All-Star à 7 reprises, un monstre des parquets, tant statistiquement que techniquement. Bien sûr qu’il y aura toujours un mais, pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, mais si KD n’a pas son maillot retiré à OKC alors dans quel type de nostalgie nourrie de remords vit-on ? Le numéro 35 pourrait prendre sa retraite demain matin qu’il aura planté plus de 17 000 points avec sa première maison, celle qu’il a emmené jusqu’en Finales NBA en 2012. Oui, la cicatrice se refermera avec le temps, mais elle se refermera bien. Et lorsqu’on aura tous pris 15 ans et qu’on aura une Ligue avec des lignes à quatre points et des quart-temps de 17 minutes, on sera finalement pas trop surpris de voir Russell Westbrook à la cérémonie de retrait du maillot, applaudissant son tout premier bras-droit, celui avec lequel il s’est pris le bec mais a aussi tant progressé pour devenir le monstre qu’on connaît aujourd’hui. Just deal with it.

Au moment où ces lignes sont écrites, un retrait de maillot de Kevin Durant à OKC serait plus accueilli par des lancers de tomates que des standing ovations. Mais quand on regardera dans le rétro ce que KD a fait globalement au Thunder, oui, on sera tous comme Nick Collison : réalistes devant le travail énorme réalisé par l’ailier dans l’Oklahoma.

Source : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Ji Rue Vacances

    22 mars 2019 à 11 h 50 min at 11 h 50 min

    Aux dernières nouvelles, il aurait disparu dans des conditions assez étranges après avoir croisé Westbrook dans le vestiaire.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top