NCAA

NCAA : Ja Morant demande votre attention, triple-double en 17-11-16 pour démarrer son tournoi

Pour son premier match ce jeudi soir dans le tournoi NCAA, Ja Morant a tenu à envoyer un message à tous les observateurs du circuit universitaire : pas venu ici pour faire figuration ou trier les haricots.

Voilà qui devrait pousser certains cracks à envoyer du sec dans les prochains jours. Si la NBA occupe à-peu-près 257% de notre contenu dans le coin, il est important de se pencher sur les futurs cracks qui viendront peupler notre chère Ligue dans quelques mois. Certains s’y prennent grave à l’avance, d’autres s’y mettent au buzzer, et la March Madness est un juste milieu pour la plupart. Mis en avant par une exposition médiatique surélevée, les matchs du tournoi attirent les regards et poussent les fans à sortir leurs stylos. Untel, c’est oui, lui, c’est non. Et forcément, quand on connaît les quelques noms attendus pour la Draft 2019, on ajuste le viseur. Ja Morant, par exemple, fait partie de cette élite puisque le bonhomme est pour le moment projeté sur le podium de juin prochain. Derrière Zion Williamson, mais derrière qui d’autre en fait ? Chacun sa came (Reddish), chacun ses préférence. Mais une chose est sûre, la première performance du meneur de Murray State va secouer le débat général. Face à une équipe de Marquette qui était mieux classée et qui a donc cramé un bon million de brackets, Morant a étalé toute sa classe et son talent en réalisant un copieux triple-double. Avant d’en parler en détail, on vous propos la liste des copains qui, par le passé, ont claqué un TD pendant le tournoi NCAA.

  • Draymond Green
  • Dwyane Wade
  • Andre Miller
  • David Cain
  • Gary Grant
  • Magic Johnson
  • Oscar Robertson
  • Shaquille O’Neal
  • Cole Aldrich

Bon, y’a de la grosse légende comme le Shaq, Magic, Oscar ou Wade, ça c’est sûr. Il y a aussi de la grosse légende mais en contractant les abdos, comme Gary Grant ou Cole Aldrich. Ce genre de performance ne veut pas dire que Ja va finir au Hall of Fame et qu’on peut déjà lui bâtir une statue, mais cela veut tout de même dire deux-trois choses. Déjà, que le garçon n’a pas peur de la grande scène. Ensuite, qu’il sait comment gérer son équipe car en ne prenant que 9 tirs cette nuit, Morant a su ce qu’il fallait faire pour écarter la menace adverse. Et enfin, qu’il va devoir assumer comme un patron car il sera encore plus attendu au prochain match. Comme mentionné en préambule, on attend évidemment la réponse des autres camarades de la cuvée 2019, les Deandre Hunter, RJ Barrett, Cam Reddish, Coby White et compagnie ayant du pain sur la planche.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top