L'analyse du Docteur Q

Dante Exum – Rupture partielle du tendon rotulien : l’analyse du Docteur Q

Dante Exum

Le Doc ne pensait pas revoir si vite son patient australien.

Source image : YouTube - FootLocker

Stars, highlights et stats nous font rêver au quotidien en NBA. Mais si tous ces athlètes performent chaque soir sur les parquets, c’est aussi parce que leurs corps si exceptionnels sont surveillés, massés et examinés en permanence. Ainsi, le Dr. Q, étudiant en médecine le jour et supporter NBA la nuit, a installé son cabinet chez TrashTalk pour décrypter et analyser tous les bobos de nos stars de la balle orange. Entorse, déchirure, fracture, luxation… la visite médicale nous permettra de comprendre toutes les blessures de la Grande Ligue. Aujourd’hui, c’est Dante Exum qui passe sur la table du doc, suite à une rupture partielle du tendon rotulien au genou droit…

  • Professeur-étudiant en première année de médecine, le Dr. Q est un grand passionné du corps humain, qui a lui-même pu tester de nombreuses blessures en étant victime de ce qu’on appelle la malchance sportive. Fasciné par l’anatomie et déterminé à exceller en tant que futur médecin du sport, il a déjà participé à des démonstrations en milieu hospitalier à l’âge de 10 ans et a observé en bloc opératoire à partir de ses 13 ans. Le Dr. Q partagera ainsi son savoir et ses recherches sur TrashTalk, pour en connaître toujours plus sur les blessures du monde du basket.

La nouvelle est tombée cette nuit, le jeune guard d’Utah est officiellement out pour la saison. Blessé lors de la rencontre contre les Wolves, l’Australien retrouve à nouveau l’infirmerie, qu’il va finir par mieux connaitre que les parquets…

Tout d’abord : qu’est-ce que le tendon rotulien et à quoi sert-il ? Un tendon termine un muscle : il unit ce dernier à l’os. Le tendon rotulien, ou tendon patellaire, unit la rotule au tibia mais constitue fonctionnellement la terminaison du quadriceps. Le quadriceps est l’un des muscles les plus forts du corps : il joue un rôle primordial dans l’extension du genou et la flexion de la hanche. Il est donc essentiel au basket : tant pour la course que pour les sauts répétés. Etant donné la taille du muscle, le tendon est très solide et mesure en moyenne 7 cm d’épaisseur.

Tendon Rotulien (patellaire)

          Tendon Rotulien (patellaire)

Comment un tendon si solide peut-il se rompre ? Il faut appliquer une force phénoménale au tendon rotulien pour le léser sérieusement : une vingtaine de fois le poids du corps. Le mécanisme le plus fréquent consiste en une réception violente d’un saut le pied au sol et le genou légèrement fléchi. On ressent alors une très vive douleur accompagnée d’une réelle sensation de déchirure. Le symptôme principal est l’incapacité à  tendre la jambe et le diagnostic est confirmé par une IRM.

Quelles conséquences pour Exum, et quel traitement ? Le traitement dépend de la gravité de la rupture. Si seules quelques fibres du tendon sont rompues, le traitement habituel commence par une immobilisation puis de la physiothérapie (kinésithérapie). Si tout se passe bien, 2 à 3 mois de convalescence et de renforcement pourraient suffire à remettre l’Australien sur pieds : il a l’avantage d’être encore jeune (il soufflera ses 24 bougies en juillet). Les deux risques principaux dans ce cas sont la rupture complète ou une mauvaise cicatrisation. Si la majeure partie du tendon est rompue ou que la rupture a entraîné des dommages collatéraux (arrachement osseux par exemple), une opération est souvent la meilleure solution. Elle visera à rendre son intégrité au tendon : en le fixant à nouveau à l’os ou en réparant les fibres rompues. Il faudrait alors tabler sur un minimum de 6 mois de rééducation pour Exum avant de le revoir sur les parquets.

D’autres joueurs ont déjà connu ce calvaire avant lui. On pense à Carmelo Anthony (oui le fameux) qui a forcé et joué malgré la blessure lors du début de la saison 2014-15. Il se fera finalement opérer en février et sera de retour pour la saison suivante. On peut ensuite citer David Lee, blessé en mai 2017, qui ne se fera pas opérer mais prendra sa retraite (précipitée ?).  Enfin, on peut aborder le cas d’Andre Roberson. Victime d’une rupture complète en janvier 2018, suivie d’une opération, il n’a toujours pas retrouvé Brodie et PG sur les parquets à cause d’une rechute.

On espère pour Dante Exum que le(s) spécialiste(s) pourront le rassurer quant au diagnostic le plus favorable possible. L’Australien connait déjà l’infirmerie par cœur, lui qui a raté près de 200 matchs en seulement cinq saisons, dont 25 cette saison pour sa cheville gauche. C’est également une mauvaise nouvelle pour le Jazz qui devra compter sur Raul Neto en back-up de Rubio pour les Playoffs. Le jeune espoir de l’Utah devra s’armer de patience pour revenir au plus près de son niveau actuel, avec malgré tout un risque de perte de force et d’explosivité…

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top