Lakers

Andre Ingram rappelé par les Lakers : quand un Ingram n’est pas dispo, on fait appel à l’autre

Andre Ingram Lakers

Regardez qui est de retour aux Lakers !

Source image : Twitter @Lakers

Voici le retour d’une des plus belles histoires de la saison dernière. Andre Ingram is back en NBA messieurs dames ! Le joueur de 33 ans va vivre sa seconde expérience dans la Grande Ligue, un véritable conte de fées pour Andre qui aura au minimum dix jours pour montrer sa valeur et prouver qu’il mérite sa place définitive dans un roster NBA.

19 points à 75% au tir, dont 80% du parking et 100% de la ligne des lancers, avec 3 rebonds, 1 passe, 1 steal et 3 blocks en prime, le tout en 29 minutes sur le parquet du Staples Center. Voici les stats d’Ingram pour son premier match en NBA le 10 avril 2018 contre Houston. Des stats fabuleuses pour un match absolument hors du temps, un pur rêve éveillé qui a permis à notre ami Dédé de devenir la coqueluche des fans des Lakers. Son second et dernier match avait été un peu moins brillant avec 5 points et 6 passes sur la tête de l’autre franchise de Los Angeles mais il n’empêche qu’Andre a laissé un souvenir impérissable dans la tête des fans angelinos, qui doivent être heureux de son retour. L’homonyme de Brandon a signé un contrat de dix jours et rejoindra l’équipe de LeBron James Luke Walton à Chicago afin de disputer le match de cette nuit. Cette signature est due notamment aux absences jusqu’à la fin de saison de Lonzo Ball, blessé à la cheville depuis le 19 janvier et le déplacement des Lakers à Houston, et de Brandon Ingram pour son caillot de sang dans l’épaule, sans oublier les autres blessures, moins graves, de Lance Stephenson (orteil), Kyle Kuzma (cheville) et enfin Tyson Chandler (cou). Tous les trois sont listés en day-to-day pour le déplacement dans l’Illinois. Au vu de cette hécatombe, Andre devrait avoir des minutes cette nuit. A lui d’en faire bon usage et de prouver à Walton que sa place est belle et bien en NBA.

Cette annonce sent quand même bon la fin de saison du côté de la Californie. L’objectif des pourpre et or désormais, c’est bien la loterie de la draft. Les Playoffs sont trop loin pour la clique du King et même Alex Carupelle n’y peut rien. En effet, les Lakers sont actuellement onzièmes de la Conférence Ouest, à sept matchs du Jazz huitième alors qu’ils n’ont que trois matchs d’avance sur Dallas, sixième de la course au tanking. On sait donc de quel côté pousser, il faut perdre et ça la franchise de Los Angeles l’a bien compris. Trois victoires sur les 14 derniers matchs, c’est un très beau rythme dans la course au Zion, un rythme qu’il faudra tenir sur la fin de saison pour espérer quelque chose. Andre Ingram rejoint donc une équipe en perdition, une équipe dont les leaders ont un body langage digne de DeMarcus Cousins dans ses plus belles heures. Bref, une mission pas aisée pour Dédé qui tâchera de redonner envie aux fans de la franchise aux 16 titres de regarder leur équipe en cette fin d’exercice. Le recordman de matchs disputés en G-League repasse dans la cour des grands et n’est pas là pour y faire de la figuration. Il aura à cœur de remontrer ses qualités de shooteur et de prouver que sa prestation face aux Rockets le 10 avril 2018 n’était pas un one-shot.

La coqueluche du Staples Center a au minimum dix jours pour refaire vivre des émotions aux fans des Lakers et ça commence dès ce soir. Coup de pouce du calendrier, jouer contre la défense de Chicago aide à réaliser des grosses performances. Alors à 1h du matin, tout le monde sur le League Pass pour surveiller le numéro 20 de Los Angeles.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top