Spurs

Les Spurs font leurs Spurs à la maison : victoire contre Milwaukee, la 5ème de suite pour les Texans

Spurs
Source image : NBA League Pass

Après un Rodeo Road Trip qu’on pourrait qualifier de dégueulasse, les Spurs sont rentrés à la maison et sont en train de retrouver leur meilleur basket. Dernière victime ? Milwaukee, pas un petit steak qui plus est.

On s’en souvient comme si c’était hier. Fin de voyage pour Gregg Popovich et ses hommes, direction New York pour une doublette peu attrayante. Les Knicks puis les Nets en back-to-back. Normalement, quand on connaît la qualité de l’effectif texan, on peut s’attendre à au moins une victoire. Et bien tout faux. Non seulement San Antonio va en chier au Madison Square Garden, mais en plus la défaite sera doublée au Barclays Center le lendemain. Sale ambiance dans l’avion, la porte de sortie du Top 8 se rapproche et on se demande si ces Spurs vont pouvoir tenir face aux Kings, Lakers et un LeBron James de retour aux affaires chez les Lakers. Bon, pour le dernier, l’affaire sera vite réglée. Mais Sacramento va s’accrocher et San Antonio va se retrouver devant une série de 10 matchs dont 8 à domicile. L’heure d’activer le mode Playoffs (sic) ? Absolument. Detroit, Denver, Oklahoma City puis Milwaukee en passant par Atlanta, cinq victoires consécutives avec un jeu retrouvé et des victoires façon Spurs. Ce qui ressemblait à une fin de saison tendue prend des allures nettement différentes aujourd’hui, grâce au redressement réalisé par Pop à New York et la hausse de professionnalisme montrée par les cadres. Chacun se donne, chacun défend, et c’est toute une franchise qui retrouve son bon karma. La nuit dernière, par exemple, c’était du SAS tout craché.

Les Bucks, quasiment au complet, ne sont pas bons à prendre cette saison. Avec le meilleur bilan de toute la Ligue et un Giannis qui veut son titre de MVP, vous n’êtes pas à l’abris d’une dérouillée devant votre propre public. Cependant, malgré cette menace réelle venue du Wisconsin, les boys de San Antonio vont utiliser le troisième quart-temps pour s’échapper un peu, avant de laisser les extérieurs comme White, Mills et Frobes terminer le business avec de gros shoots dans le quatrième quart. Bien évidemment, en tête de gondole, on retrouve Aldridge et DeRozan qui auront assuré dans les grandes lignes (57 points, 19 rebonds et 8 passes pour le duo), mais les Spurs connaissent leur formule et c’est lorsque tout le monde s’y met que le succès devient de plus en plus probable. Une bataille assurée au rebond, 37 points du banc texan, sans prendre trop de lancers francs San Antonio va garder l’écart dans le dernier quart et s’offrir un nouveau gros client au AT&T Center. Excuses ou pas en face, quand le Thunder (sans Paul George), les Nuggets, les Pistons et les Bucks viennent se vautrer chez les Spurs, ça commence à faire beaucoup dans la même période. S’arrêter ainsi ? Il en est hors de question pour Pop et son staff. Un petit déplacement à Dallas, histoire de claquer la bise au voisin, et ensuite ce seront quatre nouveaux gros matchs à domicile qu’il faudra gérer avec la même application : Knicks, Blazers, Warriors et Heat. Un bon test, histoire de tenir le rythme d’impressionnants Clippers, et tenter de mettre la pression sur un Jazz qui doit vite se reprendre à domicile comme en déplacement.

Derrière les Rockets, l’équipe la plus chaude de la Conférence Ouest actuellement porte un maillot blanc et noir. Les Spurs font leurs Spurs à domicile, la venue des Warriors et des Blazers sera saisissante à suivre en direct.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top