Thunder

Russell Westbrook se rapproche de la suspension : 15 fautes techniques, faut surveiller la marmite

Russell Westbrook
Source image : NBA League Pass

Toujours aussi volcanique, toujours aussi intenable, Russell Westbrook s’exprime avec un mégaphone et les arbitres ont du mal avec ça cette saison : s’il ne se contrôle pas davantage, le meneur du Thunder pourrait être suspendu prochainement.

Ahlala. Les années passent, les coéquipiers changent, les favoris aussi mais Russell ne change pas. C’est pour ça qu’on l’aime et que parfois on le déteste, mais il restera ainsi. Westbrook, c’est cette tornade humaine capable d’aller chercher des rebonds venus d’ailleurs, de perdre un ballon crucial, de se jeter tête la première là où personne ne mettrait un orteil, avant de prendre un tir dégueulasse en pleine prolongation. En NBA depuis 10 ans maintenant, le monstre de l’Oklahoma crée deux camps de fans, ceux qui l’adorent et ceux qui n’en peuvent plus. Chez le Thunder, forcément, on se range derrière le Brodie quelles que soient ses décisions. Ce sont celles qui ont permis à la franchise de rester à un haut-niveau malgré le mouvement des joueurs. Mais cette saison plus qu’auparavant, Westbrook est à cran. Les arbitres ont peut-être tendance à prendre la mouche plus rapidement, mais le All-Star a aussi tendance à moins se contrôler, à prendre des fautes techniques stupides, à un rythme alarmant. Russ n’a dépassé qu’une fois les 16 fautes techniques autorisées par la NBA, c’était en 2014-15. Déjà, à l’époque, l’intéressé était en forme car il avait tapé 17 fautes techniques en seulement 67 matchs, ce qui assurait au moins une tech tous les quatre matchs. Et bien pour le moment, Westbrook est sur des bases encore plus chaudes puisque ce sont 15 fautes techniques qui ont été validées jusqu’ici, en 57 rencontres seulement. La perf est amusante, mais les conséquences pourraient être dramatiques si le meneur ne se calme pas.

En effet, la NBA est très claire sur ce point précis, une fois la 16ème faute technique écopée, c’est un match de suspension qui est imposé. Pour rappel, une fois cette barre des 16 atteinte, un match de suspension est offert toutes les deux fautes techniques suivantes. Et on est début mars ! Donc si, comme imaginé, Westbrook ne connecte pas les câbles dans les jours à venir, le Thunder pourrait se retrouver sans lui lors d’un match crucial dans la course au Top 4 de l’Ouest, et si l’intensité monte en puissance à l’approche des Playoffs, le Brodie pourrait en prendre un autre sans aucun problème. Mais c’est là que se situe l’inquiétude pour la franchise de l’Oklahoma. Certes, Russell est Russell, donc on ne le touche pas et on le laisse faire depuis des années. Sauf qu’il serait pas mal, un jour ou l’autre, que Billy Donovan et Sam Presti aillent voir leur joueur en lui faisant comprendre ce que ses actes pourraient avoir comme conséquences au niveau collectif. Dans le cas où, exemple à la con, OKC finit 5ème de l’Ouest au buzzer parce que Portland passe juste devant, et qu’une des défaites du Thunder est survenue lors de la suspension imposée à Westbrook, que dire ? Forcément, on ne mettra pas tout sur ses épaules, mais on sera obligés de regarder en arrière, en se demandant si Oklahoma City aurait pu avoir l’avantage au premier tour des Playoffs. Pour le moment, ce n’est que de l’ordre de la supposition, du scénario envoyé en l’air, futilement. Mais attention à ne pas le voir se produire dans la réalité.

Russell Westbrook devrait prendre sa 16ème faute technique très prochainement, connaissant l’animal. En espérant que ce soit peu impactant pour le Thunder, qui devra faire, comme d’habitude, avec le tempérament de son meneur. Good or bad.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top