Raptors

Preview Raptors – Celtics : dernier affrontement de la saison… avant mai prochain ?

Boston Celtics Toronto Raptors

Ça sent bon les Playoffs tout ça.

Source image : YouTube

La nuit prochaine, les Raptors accueillent les Celtics. Deux des meilleures équipes de la Conférence Est se retrouvent pour la quatrième fois de la saison, en ayant des objectifs bien différents.

En début de saison, Toronto et Boston étaient censés occuper les deux premières places de la Conférence Est pour bon nombre d’observateurs. Quasiment six mois après, on peut dire que les Raptors ont su répondre aux attentes, au contraire des Celtics. Les premiers nommés sont effectivement deuxièmes au classement, juste derrière les intouchables Bucks, grâce à un bilan de 44 victoires et 17 défaites. Les Dinos n’ont pourtant pas dit adieu au trône de leur conférence et vont tout faire pour le récupérer d’ici à avril prochain. Pour cela, ils pourront compter sur un Kawhi Leonard en mode MVP, un Pascal Siakam en mode MIP et un cinq de départ de grande qualité, composé également de Kyle Lowry, Danny Green et Serge Ibaka. Le banc est également bien fourni puisqu’on y trouve O.G. Anunoby, Norman Powell et des recrues expérimentées comme Marc Gasol, Jeremy Lin et Jodie Meeks. Une véritable machine de guerre, donc, que l’on attendra au tournant lors des prochains Playoffs. De plus, même s’ils restent sur une défaite concédée il y a deux jours face à Orlando, les Canadiens sont intraitables à domicile, remportant notamment treize de leurs quinze dernières rencontres disputées à la Scotiabank Arena. Pour aller plus loin, ils n’ont pas perdu à la maison (dans le temps réglementaire) face aux Celtics depuis février 2013, s’imposant à douze reprises (sur treize possibles) au cours de cette période. L’affaire s’annonce donc compliquée pour les Bostoniens, face à la deuxième meilleure équipe de toute la NBA…

Quant aux Celtics justement, ils vivent une saison beaucoup plus difficile. Ils disposent, certes, d’un bilan largement positif de 37 victoires et 23 défaites mais, avec leur cinquième place au classement, ils n’ont pour le moment pas l’avantage du terrain au premier tour. Si les choses restaient comme telles, Boston devrait croiser le fer avec Philadelphie, une équipe qui leur réussit bien mais qui est surtout très à l’aise à domicile… Autant dire que cela n’aurait rien d’une partie de plaisir. Les coéquipiers de Kyrie Irving vont donc devoir se retrousser les manches et finir l’exercice en boulet de canon s’ils veulent espérer atteindre, au minimum, la finale de Conférence. Jusqu’à présent, ils font tout pour se compliquer la vie, restant sur deux défaites de suite : une chez les Bucks et une, plus fâcheuse, chez les Bulls. À l’extérieur, pour la troisième fois de suite, les Cs sont moins souverains qu’à domicile, ne gagnant que quatre de leurs dix derniers déplacements. Autant dire que face à la troisième formation la plus victorieuse chez elle, leur irrégularité -pour ne pas dire nonchalance- risque de se payer cash…

Cette saison, les deux franchises se sont affrontées à trois reprises et c’est Boston qui mène 2-1 dans les confrontations, chaque équipe ayant su l’emporter à domicile. En octobre, les Raptors s’étaient pourtant imposés d’entrée, d’une dizaine de points, grâce aux 31 points et 10 rebonds de Kawhi Leonard, qui découvrait encore le Canada. Un mois plus tard, les Celtics ont pris leur revanche en gagnant après prolongation, derrière l’énorme match de Kyrie Irving, auteur de 43 points et 11 passes, pour résister aux 31 points et 15 rebonds de The Claw, qui a encore une fois répondu présent dans ce grand rendez-vous. Enfin, en janvier, les Cs prenaient l’avantage au tie-breaker, dominant Toronto avec un Uncle Drew au sommet de son art : 27 points, 5 rebonds et 18 passes décisives. Une prestation XXL suffisante pour tenir tête aux 33 points de Kawhi, trop esseulé ce soir-là. L’objectif de la nuit pour les Dinos est donc d’égaliser à deux partout dans cette série de saison régulière, tout en mettant un coup derrière la tête aux joueurs du Massachusetts en leur infligeant une troisième défaite consécutive. Pour cela, les Raps pourront compter sur le retour attendu de Leonard, mis au repos dimanche soir face au Magic. En revanche, Fred VanVleet ne sera pas de la partie, à cause de sa blessure au pouce. Du côté de Beantown, pas d’Aron Baynes, touché au pied. Deux absences importantes mais qui ne devraient pas nous empêcher d’assister à un super match entre deux formations qui visent les Finales NBA. On a hâte !

Toronto contre Boston, un choc au sommet dans la Conférence Est. Le dernier affrontement de la saison entre ces deux équipes, à moins qu’elles ne se retrouvent au printemps prochain, lors des Playoffs. Un scénario qui ne nous déplairait pas, bien au contraire. En attendant, rendez-vous à partir de 2 heures, à la Scotiabank Arena, l’antre des Raptors !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top